Société

Gabon : un militaire de haut rang incarcéré depuis début octobre

Par
Mis à jour le 30 octobre 2009 à 14:07

Une « tentative de coup d’Etat » est évoquée par certains responsables gabonais. Les autorités n’ont pas confirmé l’information.

Le général Jean-Philippe Ntumpa Lebani, qui dirigeait le Conseil national de sécurité (CNS) du Gabon depuis décembre 2008, est incarcéré à la prison de Libreville depuis le 1er octobre, a rapporté vendredi le bi-mensuel gabonais Echos du Nord.

"Depuis le 1er octobre (. . . ) le général est incarcéré à la prison centrale de Libreville sans qu’aucun fait ne puisse être établi contre l’intéressé", rapporte le journal.

Plusieurs sites Internet d’information gabonais avaient déjà évoqué cette information, sans qu’elle ai pu être confirmée.

Jointes par l’AFP, les autorités gabonaises n’ont pas souhaité répondre.

Secret militaire

L’ancien ministre de la Défense Jean-François Ndongou avait confirmé à l’AFP le 16 septembre qu’une "instruction était en cours" sur le sujet mais s’était refusé à d’autres précisions sur la réalité de l’arrestation et sur les accusations, se référant à un "secret militaire".

Vendredi, une source proche du pouvoir a indiqué que l’enquête portait sur une "tentative de coup d’Etat" et que la "justice tranchera". De nombreuses rumeurs de coups d’Etat circulent régulièrement au Gabon depuis 2008 et les premières alertes sur la santé du défunt président Omar Bongo Ondimba, décédé en juin.

Jean-Philippe Ntumpa Lebani avait connu une ascension au sein de l’appareil militaire gabonais ces dernières années, alors que l’actuel président gabonais, Ali Bongo Ondimba, était ministre de la Défense.