Société

Hillary Clinton interpellée sur la liberté de la presse bafouée au Maroc

Par
Mis à jour le 31 octobre 2009 à 10:19

Reporters sans frontières (RSF) a indiqué vendredi avoir écrit à la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, qui sera lundi au Maroc, pour attirer son attention « sur la dégradation très inquiétante de la situation de la liberté de la presse dans ce pays ».

"Dix ans après l’accession de Mohammed VI au trône en 1999, le bilan est contrasté. Après de réelles avancées au début de son règne, les reculs et crispations se sont multipliés, notamment depuis juillet 2009", estime RSF dans sa lettre.

"Multiplication des poursuites judiciaires, amendes exorbitantes, et condamnations de journalistes à des peines de prison ferme, la justice marocaine déploie tout un arsenal visant à intimider et à asphyxier financièrement la presse indépendante", relève RSF, qui cite les cas de plusieurs journalistes condamnés à des peines de prison.

L’organisation de défense de la presse demande à Hillary Clinton de saisir l’opportunité de sa visite officielle au Maroc, les 2 et 3 novembre prochains pour le Forum de l’Avenir, "pour faire état des difficultés auxquelles fait face la presse indépendante".

"Nous vous prions d’évoquer, avec les autorités marocaines, cette question cruciale. Le Forum pour l’Avenir, mis en place par l’administration américaine en 2004, a pour objectif de promouvoir la démocratisation dans la région Grand Moyen-Orient. La liberté de la presse est l’une des composantes essentielles de cette démocratisation", conclut RSF dans la lettre.

Ce Forum réunit à Marrakech des dirigeants de pays du G8, de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, ainsi que des représentants de la société civile et des acteurs du secteur privé.