Médias

Polémique autour de l’emprisonnement d’un journaliste tunisien

| Par AFP
Taoufik Ben Brick lors d'une conférence de presse au Parlement européen à Strasbourg en 2000

Taoufik Ben Brick lors d'une conférence de presse au Parlement européen à Strasbourg en 2000 © AFP

Mohamed Ghariani, secrétaire général du Rassemblement Constitutionnel démocratique (RCD) au pouvoir en Tunisie a dénoncé samedi les défenseurs du journaliste emprisonné Touafik Ben Brik qui sont, selon lui, une « poignée de Tunisiens qui tentent d’instrumentaliser les médias étrangers ».

Ce sont, a-t-il dit, des organisations qui "ont prouvé leur parti pris et leur absence d’objectivité, n’écoutant qu’un seul son de cloche", a déclaré Mohamed Ghariani, faisant allusion sans la nommer à l’organisation Reporters sans frontières (RSF).

M. Ghariani réagissait à un communiqué de l’organisation française de défense de la presse qui a dénoncé l’arrestation de Taoufik Ben Brik comme "une affaire montée de toutes pièces par les autorités pour inquiéter le journaliste, connu pour ses articles critiques à l’égard du président (Zine El Abidine) Ben Ali".

Celui-ci a été inculpé pour l’agression d’une femme, avec laquelle il eu une altercation, selon une source judiciaire, et risque cinq ans de prison au maximum, selon avocat.

Victoire de Ben Ali et "adhésion du peuple"

M. Ghariani a aussi dénoncé des "parties qui présupposent gravement à tort que les activistes sont dans l’immunité", soulignant que la Tunisie "ne tolèrera pas les atteintes à sa souveraineté et à ses intérêts".

Il s’est aussi attaqué à "une poignée de Tunisiens" qualifiés de "traîtres" et "qui tentent, a-t-il dit, d’utiliser des médias étrangers pour diffuser des mensonges". "Leurs allégations n’affecteront en rien le peuple, ni les pays amis" de la Tunisie, a-t-il assuré.

M. Ghariani présentait à la presse le programme des festivités prévue le 7 novembre prochain pour le 22e anniversairede l’accession au pouvoir du président Zine El Abidine, réélu dimanche avec 89,62% des voix pour un cinquième mandat.

"Les célébrations illustreront la victoire éclatante du président et l’adhésion du peuple", a-t-il dit. Ce programme comporte des centaines de manifestations dans toute la Tunisie et l’étranger, notamment en France.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte