Politique

71% des voix pour le Frelimo, selon des résultats partiels

Le Frelimo, qui dirige le pays depuis l’indépendance, serait reconduit très largement à la tête du pays selon des résultats partiels

Par
Mis à jour le 2 novembre 2009 à 16:31

Seul 11% des bulletins de vote restent à dépouiller © AFP

Le parti au pouvoir au Mozambique, le Frelimo, a remporté 71% des voix lors des élections générales de mercredi, selon des résultats partiels communiqués lundi après dépouillement de 89% des suffrages.

Le Front de libération du Mozambique (Frelimo) dirige le pays depuis son indépendance du Portugal en 1975 et disposait jusqu’à présent de 160 sur 250 sièges au Parlement. Il devrait avoir au moins 193 sièges dans la nouvelle assemblée.

L’homme le plus riche du pays

Son chef, le président Armando Guebuza, considéré comme l’homme le plus riche du pays, est assuré d’obtenir un second mandat, puisqu’il dispose de 76% des voix à la présidentielle.

Afonso Dhlakama, le chef du principal parti d’opposition, la Résistance nationale du Mozambique (Renamo), obtenait lui 15% des voix et son parti 17%.

Quant au fondateur du Mouvement démocratique du Mozambique (MDM), le dissident (de la Renamo) Daviz Simango, maire de Beira (la seconde ville du pays), il ne rassemblait que 9% des suffrages des électeurs et son parti 4%.

Le Mozambique, dont les premières élections démocratiques ont eu lieu en 1994, a renouvelé mercredi ses parlements provinciaux, son Assemblée de la République et élu son président.

La Commission électorale a jusqu’au 12 novembre pour publier les résultats définitifs.