Archives

Chine-Afrique : adoption de la « Déclaration de Charm el-Cheikh »

Selon la « Déclaration de Charm el-Cheikh », la Chine et les 49 pays africains s’engagent notamment à poursuivre leur coopération.

Par
Mis à jour le 9 novembre 2009 à 15:01

Le Forum Chine-Afrique de Charm el-Cheikh, en Egypte, s’est achevé lundi en début d’après-midi avec l’adoption de deux documents visant à approfondir la coopération sino-africaine.

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, a annoncé à la clôture de la réunion, à laquelle participaient les délégués d’une cinquantaine de pays, l’adoption de la "Déclaration de Charm el-Cheikh" et d’un plan d’action pour les trois prochaines années.

Selon cette Déclaration, la Chine et les 49 pays africains s’engagent à poursuivre leur coopération et notent que "la majorité des objectifs (fixés lors de la dernière réunion en 2006) ont été effectivement réalisés".

"Plan d’action de Charm el-Cheikh"

Le texte appelle également la communauté internationale à "accorder une importance particulière à l’impact négatif de la crise sur les pays en développement" et demande aux pays développés de tenir leurs engagements, tels que l’allègement des dettes et l’augmentation de l’aide et des investissements.

Quant au "plan d’action de Charm el-Cheikh", il dresse la liste des différents domaines de la coopération sino-africaine et des engagements pris par les deux parties pour renforcer leurs échanges.

Dimanche, à l’ouverture de cette "quatrième conférence ministérielle du Forum de coopération sino-africain" (FCSA, FOCAC en anglais), la Chine a promis des prêts bonifiés de 10 milliards de dollars à l’Afrique.