Politique

Scandale à la Beac : le directeur de cabinet de Bongo démissionne

Le directeur de cabinet du président gabonais Ali Bongo, investi le 16 octobre, a annoncé lundi qu’il se « déchargeait de ses fonctions » pour se défendre d’accusations dans le scandale des détournements (25 millions d’euros) à la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC).

Par
Mis à jour le 10 novembre 2009 à 07:44

Jean-Pierre Oyiba veut préparer sa défense contre les accusations de détournements de fonds © Désirey Minkoh-Afrikimages

"Pour des raisons d’éthique et de préservation de bonne gouvernance prônée par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, j’ai décidé de me décharger de mes fonctions actuelles aux côtés du président afin de me consacrer entièrement à ma défense dans cette affaire", a affirmé Jean-Pierre Oyiba, dans une déclaration lue en direct pendant le journal télévisé de la première chaine publique RTG1.

L’hebdomadaire Jeune Afrique, qui avait dévoilé les malversations, affirme dans son édition du 8 au 14 novembre que M. Oyiba a été l’un des bénéficiaires des détournements de fonds et aurait touché "65,6" millions de Francs CFA (100. 000 euros).