Politique

Décès de Bernard Kolélas, ex-Premier ministre et ancien maire de Brazzaville

Bernard Kolélas s'était exilé pendant 8 ans, était rentré au Congo à la faveur d'une grâce © AFP

Ancien maire de la capitale, Premier ministre pendant quelques semaines et partie prenante des guerres civiles des années 1990, Bernard Kolélas s'est éteint à Paris.

L’ancien maire de Brazzaville et éphémère Premier ministre, Bernard Kolélas, qui avait pris une part active notamment avec ses miliciens Ninjas aux guerres civiles des années 90 au Congo, est mort à l’âge de 76 ans de maladie à Paris, a appris l’AFP auprès de sa famille.

"Le vieux est mort hier soir à Paris des suites d’une maladie et la nouvelle nous est parvenue aussitôt", a déclaré à l’AFP un membre de sa famille, joint par téléphone.

M. Kolélas, élu député en 2007, était à Paris depuis quelques mois où il était parti se soigner.

Exlié puis amnistié

Candidat malheureux à l’élection de 1992 remportée par Pascal Lissouba mais élu maire de Brazzaville la même année, il avait pris une part active avec ses miliciens Ninjas à la guerre civile qui a déchiré le Congo entre 1993 et 1994.

Un temps médiateur lors du conflit qui a ensuite opposé en 1997 les forces de Lissouba à celles de Denis Sassou Nguesso, il avait été nommé Premier ministre par Lissouba en septembre 1997. Il avait dû s’exiler quelques semaines plus tard, après la victoire des milices de Sassou Nguesso, puis avait été condamné par la justice congolaise pour "crimes de guerre".

Il était rentré en 2005 au Congo et avait été amnistié.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte