Société

Le fils du dictateur Sani Abacha condamné en Suisse

350 millions de dollars (236 millions d’euros) appartenant à Abba Abacha, ont été confisqués par la justice Suisse. Reconnu coupable de participation à une organisation criminelle, il est aussi condamné à de la prison avec sursis.

Par
Mis à jour le 20 novembre 2009 à 15:21

Le dictateur Sani Abacha © AFP

La Suisse a condamné le fils de l’ancien dictateur nigérian Sani Abacha à la confiscation de 350 millions de dollars (236 millions d’euros) en valeurs patrimoniales appartenant à son "organisation criminelle", a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

"La première ordonnance de condamnation rendue hier par le juge d’instruction a reconnu Abba Abacha, né le 9 novembre 1968, fils de feu le général Sani Abacha, coupable de participation à une organisation criminelle", ont indiqué les autorités judiciaires du canton de Genève dans un communiqué.

2,2 milliards de dollars détournés

"Le juge d’instruction l’a condamné à une peine privative de liberté avec sursis et a ordonné la confiscation de valeurs patrimoniales appartenant à son organisation criminelle, saisies par l’entraide pénale internationale au Luxembourg et aux Bahamas, pour un montant de 350 millions de dollars" (236 millions d’euros), poursuit le communiqué.

Il n’a pas été possible vendredi de joindre un responsable pour préciser la durée de la peine de prison avec sursis.

Le Nigeria avait envoyé en 1999 aux autorités judiciaires suisses une commission rogatoire internationale visant à récupérer les 2,2 milliards de dollars que l’ex-dictateur Sani Abacha, décédé en juin 1998, est accusé d’avoir détourné alors qu’il était au pouvoir entre novembre 1993 et juin 1998.

En Suisse, quelque 700 millions de dollars au total ont été bloqués depuis 1999 avant d’être restitués par tranches au Nigéria, selon un accord conclu entre les deux pays.