Tourisme

Azalaï Hotels s’implante en Mauritanie

Mossadeck Bally, patron du groupe Azalaï. © Emmanuel Daou Bakary/JA

Le groupe Azalaï Hotels a annoncé le 11 octobre avoir signé un accord avec la Société nationale industrielle et minière (SNIM) pour la reprise de l'hôtel Marhaba à Nouakchott.

Créée en 1974 suite à la nationalisation des mines de fer mauritaniennes, la SNIM gère plusieurs établissements hôteliers dans le pays. Elle a décidé de les confier en location gérance et a lancé pour cela un premier appel d’offres au début de cette année sur le Marhaba, remporté donc par Azalaï, qui après le Mali, le Burkina Faso, la Guinée Bissau, le Bénin et très prochainement la Côte d’Ivoire, continue de tisser sa toile en Afrique de l’Ouest.

Lire aussi :

Hôtellerie : le boom du tourisme d’affaires
Mali : la success-story africaine de Mossadeck Bally
Mali : Cauris injecte 4 milliards dans Azalaï Hotels

Rénovation et extension

Le groupe, spécialisé dans le tourisme d’affaires, va dans un premier temps rénover les 64 chambres existantes de l’établissement, prévu pour rouvrir ses portes fin 2014. Une deuxième tranche portera ensuite sur son extension, pour porter les capacités de l’hôtel à 124 chambres à mi-2015. L’ensemble de l’investissement à la charge de l’opérateur porte sur 9 millions d’euros.

Dans le même temps, le groupe, qui dispose actuellement de huit établissements, poursuit ses implantations dans la sous-région, avec des projets au Sénégal, en Guinée, au Niger et au Nigeria, tous attendus pour voir le jour « d’ici à 2020 », confirme Olga Sanvee, directeur commercial et marketing de la marque africaine.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte