Politique

Dadis serait « hors de danger »

Par
Mis à jour le 5 décembre 2009 à 14:21

Le chef de la junte au pouvoir en Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara, blessé jeudi par son aide de camp « Toumba » à Conakry, a subi une « petite intervention » au Maroc et est « hors de danger », a affirmé samedi à l’AFP son porte-parole Idrissa Chérif. Quant à « Toumba », il affirme être en « lieu sûr ».

"Il se porte très bien. Nous avons échangé avec lui au téléphone, il n’y a pas de problème. Son état de santé est stable. Il a eu une intervention, sa vie est hors de danger. Ce n’était pas pas une grosse opération, mais une petite intervention", a-t-il assuré, joint par téléphone depuis Dakar.

"Il parle, il est conscient", a-t-il poursuivi. "Il a été blessé à la tête", a admis le porte-parole mais, selon lui, "la balle n’est pas rentrée dans la tête, l’a frôlée".

Le président burkinabè Blaise Compaoré et médiateur dans la crise guinéenne avait indiqué vendredi après-midi que le chef de la junte était "dans une situation qui est difficile certes mais qui n’est pas désespérée".

Moussa Dadis Camara, chef de la junte arrivé au pouvoir en Guinée le 23 décembre 2008, est hospitalisé depuis vendredi à Rabat : il a été blessé lorsque son aide de camp Aboubacar « Toumba » Diakité lui a tiré de dessus jeudi. En son absence, l’intérim serait assuré par Claude Pivi, ministre chargé de la Sécurité présidentielle.

Toumba "en lieu sûr"

Quant au lieutenant Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba, il a affirmé samedi être "libre" et en "lieu sûr en Guinée", lors d’un contact téléphonique avec l’AFP.

"Je suis en lieu sûr. On attend de voir l’évolution des choses. J’ai une bonne partie des hommes avec moi", a-t-il indiqué.

Interrogé pour savoir s’il était toujours à Conakry, l’aide de camp a répondu: "je suis en Guinée, je suis libre de mes mouvements".

Sur sa tentative de meurtre jeudi soir du chef de la junte, il a lancé: "je préfère ne pas parler de ça. On attend de voir clair, ensuite on fera les déclarations qu’il faudra".

Peu après la tentative d’assassinat contre Dadis Camara, des informations officielles avaient fait état de l’arrestation de Toumba, mais avaient rapidement été démenties.

(Jeune Afrique.com avec AFP)