Politique

Attentat à Mogadiscio : un quatrième ministre décède

| Par AFP
Trois autres ministres somaliens figuraient déjà parmi les morts

Trois autres ministres somaliens figuraient déjà parmi les morts ©

Un quatrième ministre somalien, celui des Sports, Suleyman Olad Roble, est mort samedi à Nairobi des suites de l’attaque-suicide jeudi dans Mogadiscio qui a fait 24 tués, selon des sources diplomatiques.

Trois ministres somaliens figuraient déjà parmi les tués: le ministre de l’Education supérieure, Ibrahim Hassan Addow, le ministre de l’Education, Mohamed Abdullhai Waayel, et la ministre de la Santé, Qamar Aden Ali.

"Le ministre est mort de ses blessures à l’hôpital Aga Khan", a indiqué à l’AFP un diplomate somalien sous couvert de l’anonymat.

Le ministre Roble avait été transporté à Nairobi jeudi, dans un état grave.

Sa mort porte à 24 le nombre de tués dans l’attentat à la bombe de jeudi, l’un des plus violents menés dans Mogadiscio depuis la généralisation de la guerre civile en Somalie, consécutive à la chute le 9 janvier 1991 du président Mohammed Siad Barré, renversé par une rébellion.

La majorité des victimes sont des étudiants en médecine. Trois journalistes figurent également parmi les tués et l’attaque a fait plus de 60 blessés.

Les insurgés islamistes radicaux shebab et du Hezb al-Islam ont démenti vendredi être impliqués dans cet attentat-suicide.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte