Économie

Mauritanie : nouvel accord de pêche avec l’UE

Mis à jour le 15 octobre 2013 à 10:56

Un nouvel accord de pêche entre la Mauritanie et l’Union européenne a été adopté le 8 octobre par le parlement européen.

Le parlement européen a adopté le 8 octobre un nouvel accord de pêche avec la Mauritanie. Voté à une large majorité, c’est le premier accord garantissant le « non accès » à des ressources pour lesquelles il n’existe pas de surplus. En effet, selon le document, la pêche des céphalopodes (poulpe) est réservée aux navires sous pavillon mauritaniens, malgré les tentatives de dernières minutes des Espagnols pour faire annuler cette clause.

Lire aussi :

Pêche : la Tunisie signe un mémorandum d’entente avec la Chine
Nouvel accord de pêche entre le Maroc et l’UE
Mauritanie : le nouvel accord de pêche rejeté par l’UE

Contrepartie financière

Selon le nouvel agrément, dont le premier protocole date de 2010, l’Union européenne s’engage à verser à la Mauritanie une contrepartie financière de 110 millions d’euros, dont 70 millions déboursés par la Commission européenne et 40 millions d’euros par les armateurs européens, qui recevront une centaine de licences de pêche. Cet accord était en discussion depuis juillet 2012 et courra jusqu’à la fin 2014.

Le secteur mauritanien de la pêche représenterait selon les statistiques nationales près de 20 % des recettes budgétaires du pays et 36 000 emplois. Contrainte d’accepter la décision, l’Espagne a néanmoins obtenu qu’une étude scientifique sur les ressources de céphalopodes soit réalisée le long des côtes ouest-africaines, du Sénégal à la Guinée.