Politique

Copenhague : les pays en développement boudent les 7 milliards proposés par l’Europe

| Par AFP
Lumumba Stanislaus Dia-Aping, le 8 décembre 2009 à Copenhague

Lumumba Stanislaus Dia-Aping, le 8 décembre 2009 à Copenhague ©

L’annonce européenne d’une aide de 7,2 milliards d’euros à court terme pour aider les pays les plus pauvres face au réchauffement climatique est « insignifiante », a estimé vendredi à Copenhague le représentant des pays en développement réunis au sein du G77.

"C’est non seulement insignifiant mais cela nourrit en réalité encore plus la défiance sur les intentions des leaders de l’Union européenne à l’égard du changement climatique", a déclaré le délégué soudanais Lumumba Stanislas Dia-Ping, dont le pays préside le G77 (130 pays en développement).

Selon le délégué soudanais, les fonds européens pour les années 2010, 2011 et 2012 annoncés vendredi à Bruxelles ne répondent pas à la question centrale du financement à long terme de l’aide aux pays pauvres.

"Nous considérons que les leaders européens agissent comme des sceptiques du changement climatique", a-t-il lâché.

Les pays de l’UE ont décidé vendredi de verser 2,4 milliards d’euros par an pendant trois ans pour venir en aide aux pays les plus vulnérables face au réchauffement.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3103_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer