Sport

CAN-2010 : sans-faute pour l’Egypte, quarts pour le Nigeria

Le Nigerian Osaze Odemwingie arme son tir, le 20 janvier 2010 à Lubango (Angola)

Le Nigerian Osaze Odemwingie arme son tir, le 20 janvier 2010 à Lubango (Angola) ©

L’Egypte, auteur d’un sans-faute dans le groupe C après sa facile victoire devant le Bénin (2-0) mercredi, finit devant le Nigeria qui, toujours sans convaincre, se qualifie aussi pour les quart de finale de la CAN-2010 grâce à son succès sur le Mozambique (3-0).

Les Pharaons, qui pourraient rencontrer le Cameroun au prochain match, sont les seuls à avoir remporté leurs trois matches du 1er tour dans ce tournoi.

Ces deux équipes du groupe C rejoignent en quarts l’Angola, la Côte d’Ivoire, l’Algérie et le Ghana.

Face aux Ecureuils privés de Sessegnon, les Egyptiens n’ont tremblé à aucun moment et ils ont même rapidement découragé un adversaire qui devait absolument s’imposer mais a attendu la seconde période pour relever la tête.

Entre-temps, même si Chehata avait largement remanié son équipe en vue des joutes à venir, Al-Muhamadi (7) et Moteb (24) avaient assuré l’essentiel en trompant Djidonou.

Odemwingie et Martins sauvent le Nigeria

Dans l’autre match a priori déséquilibré aussi, le Nigeria a mis un peu plus de temps à se détacher, avant finalement de s’imposer encore plus sèchement.

Il peut remercier Odemwingie, auteur d’un doublé (45, 47), et le revenant Martins (85), qui a scellé la marque.

Pour autant, les Super Eagles, longtemps apathiques et imprécis, n’ont pas écarté toutes les critiques qui les visent et ne s’en sortent qu’à la faveur de la faiblesse des Mambas.

Sortis sans gloire d’une poule hétérogène, les Nigérians n’ont plus beaucoup de temps pour s’améliorer s’ils veulent éviter un cuisant retour à la maison dès mardi.

Jeudi, le Cameroun, la Tunisie, le Gabon et la Zambie vont tenter de décrocher dans le groupe D les deux derniers billets pour les quarts.

Le Nigerian Osaze Odemwingie arme son tir, le 20 janvier 2010 à Lubango (Angola)

L’Egyptien Mohamed Abe El-Shafi (d) et le Béninois Johnson Reda se disputent le ballon, le 20 janvier 2010 à Benguela (Angola) (AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte