Société

Une tante d’Obama risque l’expulsion des États-Unis

Zeituni Onyango, la tante de Barack Obama ©

Entrée irrégulièrement aux Etats-Unis en 2004, Zeituni Onyango, une tante kenyane du président américain, doit plaider sa cause ce jeudi 4 février devant le tribunal de Boston.

Une tante kényane du président américain Barack Obama, qui a immigré illégalement aux Etats-Unis, s’est présentée jeudi devant un tribunal de Boston (Massachusetts, nord-est) pour tenter de s’opposer à son expulsion des Etats-Unis, a constaté l’AFP.

Zeituni Onyango, 57 ans, devait plaider sa cause devant le tribunal fédéral de l’immigration de Boston. Elle est sous le coup d’un ordre d’expulsion remontant à 2004 qui l’oblige en principe à retourner dans son pays.

"Eviter son expulsion pour causes médicales"

Son avocate Margaret Wong a déclaré que Zeituni Onyango allait s’exprimer "en présence de deux témoins", tous les deux médecins. "Ils vont probablement tenter d’éviter son expulsion pour causes médicales", a-t-elle dit, ajoutant que la défense de Mme Onyango avait également d’autres arguments à faire valoir au cours de cette audience à huis clos.

Elle a notamment indiqué que sa cliente allait demander à pouvoir rester aux Etats-Unis en raison de "violences tribales" au Kenya. On ignorait si le juge Léonard Shapiro allait annoncer sa décision dès jeudi. Mme Wang a indiqué que si Mme Onyango était expulsée, elle ferait appel.

Barack Obama n’était pas au courant

M. Obama, né d’un père kényan et d’une mère américaine blanche du Kansas, avait indiqué par le passé qu’il n’avait jamais su que sa tante se trouvait en situation irrégulière aux Etats-Unis.

Mme Onyango est la demi-soeur du défunt père de Barack Obama. Les premières informations à son propos avaient commencé à circuler quelques jours avant l’élection à la présidence de Barack Obama en novembre 2008. La Maison Blanche avait indiqué que le président n’était pas au courant de sa situation illégale et que la loi américaine devait s’appliquer.

Mme Onyango avait demandé l’asile politique en 2002 en faisant état de violences au Kenya. Elle habite actuellement dans un HLM du sud de Boston. Sa demande d’asile avait été rejetée deux ans plus tard.

En avril 2009, cette parente du président Obama avait comparu devant un tribunal du Massachusetts pour faire appel d’une procédure d’expulsion à son encontre. Mme Onyango avait évité les journalistes et quitté le tribunal de Boston par une porte dérobée après l’audience, qui s’était tenue à huis clos.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte