Société

Raids aériens d’Israël dans la bande de Gaza

Deux avions de combat F-16 S de l'armée israélienne. © AFP

L'armée israélienne a répondu à des tirs de roquettes par une série de raids aériens dans la bande de Gaza, dans la nuit de jeudi à vendredi, faisant trois blessés.

Des chasseurs F16 israéliens ont effectué six raids dans la nuit de jeudi à vendredi contre la bande de Gaza, blessant trois enfants, selon des sources hospitalières et les forces de sécurité du mouvement islamiste Hamas qui contrôle ce territoire palestinien.

Ces raids surviennent après plusieurs tirs de roquettes palestiniennes ces derniers jours vers le territoire israélien.

Trois des raids ont visé un secteur à l’ouest de Khan Younès, dans le sud de l’enclave palestinienne, sans faire de blessé. Deux missiles ont touché un camp de gardes des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, ont indiqué les sources. Un quatrième raid a détruit un atelier mécanique dans le camp de réfugiés de Nusseirat (centre de la bande de Gaza). Enfin, les chasseurs israéliens ont mené deux autres raids contre des objectifs à l’ouest de la ville de Gaza, dont une petite usine de produits laitiers dans le quartier de Sabra qui a été complètement détruite, selon des témoins.

Trois jeunes enfants, âgés respectivement de deux, quatre et onze ans, ont été blessés par des éclats de verre lors de ce raid à Sabra, a indiqué Moawiya Hassanein, le chef des services d’urgences palestiniens à Gaza.

Auparavant, vers minuit, une roquette lancée de la bande de Gaza avait atterri dans la région de la ville israélienne d’Ashkelon (sud), causant des dégâts mais sans faire de victime, selon l’armée israélienne. Mercredi soir, des combattants palestiniens avaient tiré une autre roquette vers le sud d’Israël.

Flambée de violence

Les groupes armés palestiniens de Gaza ont multiplié les attaques à la roquette depuis plusieurs semaines, dont l’une a tué un ouvrier agricole thaïlandais dans un kibboutz (village collectiviste) du sud d’Israël.

L’armée israélienne répond systématiquement aux tirs de roquettes palestiniennes de Gaza, généralement par des frappes aériennes dans les heures qui suivent.

Plus de 40 roquettes et obus de mortier ont été tirés de Gaza contre Israël depuis le début de l’année, dont près de 20 pour le seul mois de mars, selon un bilan de l’armée israélienne publié jeudi.

La bande de Gaza connaît une flambée de violence depuis plusieurs jours, la plus sérieuse depuis la fin d’une offensive dévastatrice de l’armée israélienne il y a 14 mois qui avait fait plus de 1.400 morts palestiniens. Des accrochages violents ont eu lieu le week-end dernier près de Khan Younès entre l’armée israélienne et des combattants palestiniens qui ont coûté la vie à deux soldats et à deux Palestiniens. Mardi, un adolescent de 15 ans a été tué et 10 autres Palestiniens blessés par des tirs israéliens à Gaza lors de la "Journée de la terre" qui commémore chaque année les spoliations de terres arabes, selon les services d’urgence locaux.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte