Justice

Quand les rebelles islamistes chassent les pirates

Des pirates armés surveillent la côte dans le nord-est de la Somalie, le 4 janvier 2010. © AFP

Des rebelles islamistes se sont emparés du principal repaire de pirates du pays, le port d'Harardere, à plusieurs centaines de kilomètres au nord de Mogadiscio. Les attaques de navires somaliens privaient la population de nourriture, ce qui a déclenché la réaction des insurgés qui tiennent la région.

Les hommes du Hezb Al-Islam, un groupe de militants islamistes, avançaient depuis plusieurs semaines et ont pris la ville située à quelque 500 Km de la capitale sans affrontement avec les flibustiers. "Les pirates ont vidé la ville ce matin après avoir été informés que les islamistes allaient y pénétrer. J’ai vu des militants lourdement armés entrer dans la ville sur une dizaine de véhicules armés", a raconté Abdulkadir Hasan, un "ancien" vivant à Harardere. "Il n’y a pas eu de combat parce que les islamistes n’ont pas rencontré de résistance", a-t-il ajouté.

Selon un autre témoin, Ahmed Hasan Tubey, les miliciens criaient "Alahu Akbar" (Dieu est grand) et ils se sont emparés du poste de police et d’autres positions, ainsi que de plusieurs bases des pirates."Cinq véhicules armés environ ont pris des positions de pirates près de la côte. Ils ont arrêté plusieurs personnes qu’ils soupçonnaient être des pirates mais les ont relâchés plus tard", a dit Adan Nur, un habitant d’Harardere.

Ce petit port de pêche est depuis deux ans une des plus grandes base de flibustiers de Somalie, devançant Eyl plus au nord. Il est devenu une des "capitales" mondiales de la piraterie alors qu’une attaque sur deux de bateaux dans le monde survient au large de la Somalie malgré la présence de bateaux de guerre de plusieurs pays.

Les pirates attaquaient des navires chargés de vivres

Dépourvue de gouvernement central, la Somalie est en proie à une guerre civile depuis 1991 entre un gouvernement de transition affaibli et des groupes islamistes. Le principal, les Shebab, a fait allégeance à Al-Qaida. Le Hezb Al-Islam est plus petit. Les insurgés contrôlent la quasi-totalité du centre et du sud du pays et une partie de la capitale. Ils veulent renverser le gouvernement du président Cheikh Sharif Ahmed pour instaurer un Etat islamique.

L’avancée des rebelles islamistes sur Harardere survient alors que la communauté internationale lutte contre la piraterie au large de la Somalie. Une flottille de navires de guerre de différents pays patrouille depuis plus d’un an dans le golfe d’Aden, mais outre la difficulté de surprendre les pirates, il est aussi compliqué de les faire juger. Fin avril les pirates somaliens détenaient 23 navires étrangers et 384 marins dans l’attente de rançons, selon une organisation de surveillance, Ecoterra.

Les islamistes qui toléraient les pirates se sont retournés récemment contre eux après qu’ils eurent commencé à s’en prendre à des navires somaliens qui apportaient des vivres à la population. Un porte-parole des Shebab, cheikh Ali Mohamud Rage, avait annoncé le mois dernier "une action immédiate contre ces gangs" mais sans coopérer avec les flottes internationales.

"Le peuple musulman de Somalie doit combattre…"

Les violences se poursuivent par ailleurs dans le pays. Samedi, une explosion a fait 32 morts, selon un nouveau bilan, sur un marché et dans une mosquée d’un quartier de la capitale tenu par les insurgés, Bakara. La double explosion dont l’origine n’a pas été déterminée constitue l’acte de violence les plus plus meurtrier en cinq mois. Les rebelles ont promis des représailles.

"Le peuple musulman de Somalie doit combattre les troupes de l’Union africaine de la force d’occupation en utilisant les moyens à leur disposition, y compris les attentats suicide", a déclaré un responsable des Shebab, cheikh Fu’ad Mohamed Khalaf, alias Fu’ad Shongole, qui aurait été visé.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte