Santé

Mines d’or meurtrières

Le plomb est utilisé dans l'exploitation des mines d'or. © DR

Un total de 163 personnes, parmi lesquelles 111 enfants, sont mortes en cinq mois par empoisonnement au plomb utilisé dans les mines d'or dans le nord-ouest du Nigeria, a indiqué vendredi un responsable nigérian de la santé.

Un total de 163 personnes, parmi lesquelles 111 enfants, sont mortes en cinq mois par empoisonnement au plomb utilisé dans les mines d’or dans le nord-ouest du Nigeria, a indiqué vendredi un responsable nigérian de la santé.

"Nous avons enregistré 163 morts, dont 111 enfants, depuis janvier en raison d’empoisonnement au plomb dans l’Etat de Zamfara, une conséquence des activités minières illégales", a expliqué à l’AFP Henry Akpan, responsable épidémiologiste au ministère de la Santé.

Ce responsable a ajouté que l’épidémie s’était propagée dans cinq des villages de deux districts du gouvernement local, Anka et Bungudu, ce dernier étant proche de la capitale de l’Etat Gusau.

"Nous faisons tout pour enrayer l’épidémie", a souligné M. Akpan.

Le ministère a alerté différentes agences de santé internationales comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Médecins sans frontières (MSF).

"Nous travaillons avec le ministère d’Etat de la Santé pour donner des conseils sanitaires et créer des alertes sur les dangers de l’exploitation illégale des mines", a précisé M. Akpan.

Il a également annoncé que des responsables de la santé allaient effectuer "une décontamination de l’environnement des zones affectées".

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte