Société

Nouvelle arrestation d’un haut gradé dans l’armée

L’armée rwandaise a annoncé, mercredi, avoir arrêté le colonel Diogène Mudenge, directeur général de l’Agence rwandaise de régulation des services d’utilité publique (RURA), pour menace contre un civil. C’est le quatrième haut gradé de l’armée arrêté depuis avril.

Par
Mis à jour le 7 juillet 2010 à 12:16

Quatre hauts gradés de l’armée rwandaise ont été arrêtés depuis le mois d’avril. © AFP

Le porte-parole de l’armée rwandaise, le lieutenant-colonel Jill Rutaremara, a indiqué à la radio publique Radio Rwanda que l’officier supérieur avait "menacé de son pistolet un citoyen auquel l’opposait un différend foncier".

"Le colonel est actuellement détenu par la police militaire" à Kigali, a ajouté le porte-parole.

Vague d’arrestations

Cette arrestation intervient après celle, le mois dernier, du général Jean-Bosco Kazura accusé d’insubordination. En avril, deux autres hauts responsables militaires, les généraux Emmanuel Karenzi Karake et Charles Muhire, avaient été arrêtés.

Chargé de la formation et des opérations à l’Etat-major, Kazura était également président de la Fédération rwandaise de football amateur (FERWAFA). Le général Karenzi Karake est l’ancien numéro deux de la mission de paix ONU-Union africaine (Minuad) déployée au Darfour (ouest du Soudan). Ancien chef d’état-major des forces aériennes, le général Muhire avait été nommé le 10 avril chef d’état-major de la Force de réserve de l’armée.

Ces arrestations interviennent alors que le gouvernement a mis en cause ces derniers mois deux anciens officiers supérieurs, le général Faustin Kayumba Nyamwasa (ex-chef d’état-major de l’armée, blessé en juin en Afrique du Sud où il vit en exil) et le colonel Patrick Karegeya (ancien chef des renseignements extérieurs) dans une récente série d’attaques à la grenade à Kigali.