Politique

Mohammed VI « attise le feu de la guerre » juge le Polisario

Par
Mis à jour le 31 juillet 2010 à 19:34

Le Front Polisario a estimé que le discours du roi du Maroc sur le Sahara occidental « attise le feu de la guerre et des tensions » dans la région du Maghreb. Dans son discours à la nation de vendredi soir, Mohammed VI avait assuré que le Maroc « ne céder[ait] pas un pouce de son sahara ».

« Le discours du roi du Maroc consacre la politique expansionniste marocaine adoptée depuis plus de 35 ans, à même d’attiser le feu de la guerre et des tensions dans la région », a déclaré le ministère sahraouie de l’Information dans un communiqué repris par l’agence algérienne APS.

Le roi Mohammed VI a déclaré vendredi à l’occasion du 11e anniversaire de son accession au trône, que le Maroc « ne cèdera pas un pouce de son Sahara ».

« Le Maroc reste attaché à sa souveraineté » sur le Sahara occidental et « ne cédera pas un pouce de son Sahara », a-t-il déclaré dans son discours à la nation.

Pas de réaction algérienne

Le souverain a également souligné que l’Algérie « va à l’encontre de la logique historique », en faisant allusion à « la souveraineté » du royaume sur ce territoire.

L’Algérie n’a pas réagi au discours du roi du Maroc.

Le Front Polisario a ajouté que le discours du souverain marocain « ne dénote aucune volonté sincère de coopérer de manière constructive en faveur d’une paix durable et définitive conformément à la légalité internationale ».

Il a appelé le gouvernement marocain à assumer sa responsabilité « quant aux conséquences de cette position » et a invité les Nations unies à accélérer sa mission dans la décolonisation du Sahara occidental afin de permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance.

Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental est l’objet d’un conflit opposant le Front Polisario, partisan de l’indépendance, au Maroc qui a annexé ce territoire en 1975.