Sport

Javier Clemente succède à Paul Le Guen à la tête des Lions indomptables

Javier Clemente, le 16 mai 2010 lors d'un match entre Valladolid et Barcelone. © AFP

Le suspense a pris fin : c'est l'entraîneur espagnol Javier Clemente qui aura la tâche délicate de qualifier les Lions pour la Can 2012.

L’ancien sélectionneur espagnol Javier Clemente a été nommé sélectionneur du Cameroun et sera assisté par les anciens internationaux François Omam Biyick, et Jacques Songo’o, selon un communiqué mardi 17 août du ministre camerounais des Sports, Michel Zoah.

"Javier Clemente a été choisi par les pouvoirs publics comme entraîneur-sélectionneur des Lions du Cameroun", selon le texte.

L’Espagnol sera assisté par deux anciens internationaux camerounais, "François Omam Biyick, entraîneur-sélectionneur adjoint n° 1 et par Jacques Songo’o, entraîneur-sélectionneur n° 2, chargé spécialement des gardiens de but", précise le texte.

Clemente arrivera au Cameroun "le 28 août pour la signature de son contrat de travail", selon le communiqué.

Trois rencontres et trois défaites

La note du ministre des Sports ne fournit aucun détail sur la durée du contrat ni la rémunération du nouveau coach. Toutefois la semaine dernière, la presse camerounaise affirmait que Clemente aurait un contrat le menant jusqu’à à la Can-2012.

Il remplace le Français Paul Le Guen, dont le contrat s’est achevé au terme du Mondial-2010 au cours duquel le Cameroun a enregistré trois défaites sur trois rencontres.

Clemente, 59 ans, a entraîné l’Espagne de 1992 à 1998 et brièvement la Serbie en 2006-2007.

Réputation autoritaire

Ancien joueur de l’Athletic Bilbao, il a entraîné de nombreux clubs ibériques Athletic Bilbao, Espanyol Barcelone, Atletico Madrid, Betis Séville mais aussi l’Olympique Marseille. En fin de saison dernière, il n’a pu sauver de la relégation Valladolid où il avait été appelé en avril.

Clemente a la réputation d’être autoritaire, un trait de caractère que la fédération recherchait sans doute après la débâcle en Afrique du sud. Après le Mondial, le ministre avait affirmé devant l’Assemblée nationale qu’un "climat délétère" s’était "installé entre les joueurs" et Le Guen et que ce climat avait eu pour conséquence le "rejet des consignes de l’entraîneur par certains joueurs".

Dans son communiqué mardi, M. Zoah indique que "le nouveau staff technique des Lions indomptables prend service au moment où une réflexion de fond portant restructuration du football camerounais, en général, et de l’équipe nationale en particulier est en phase d’aboutissement."

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte