Politique

Marc Ravalomanana condamné aux travaux forcés à perpétuité

L’ancien président malgache Marc Ravalomanana a été condamné samedi par contumace aux travaux forcés à perpétuité dans le procès des auteurs d’une tuerie où la garde présidentielle avait tiré sur la foule en 2009, a déclaré un avocat de la défense.

Par
Mis à jour le 28 août 2010 à 13:20

L’ancien président malgache Marc Ravalomanana, le 4 novembre 2009 à Addis Abeba en Ethiopie. © AFP

"M. Ravalomanana a été condamné par défaut aux travaux forcés à perpétuité pour meurtre et complicité de meurtre," a déclaré par téléphone à l’AFP Me Hanitra Razafimanantsoa, l’une des avocats du président évincé, exilé en Afrique du Sud depuis mars 2009.

Le 7 février 2009, la garde présidentielle, dissimulée, avait tiré sans sommation sur une foule qui se dirigeait vers le palais abritant les bureaux du président, dans le centre-ville de la capitale, faisant au moins une trentaine de morts et plus d?une centaine de blessés.

Parmi les dix-huit autres co-accusés dans le procès, qui s?est déroulé cette semaine devant la Cour criminelle ordinaire d?Antananarivo, quatorze ont écopé d?une peine de travaux forcés à perpétuité.

Les accusés ont été seulement défendus par deux assesseurs, leurs avocats ayant choisi de quitter les débats dès le début, considérant qu?il y avait "violation flagrante des droits de la défense", selon Me Razafimanantsoa.