Diplomatie

« L’islam doit devenir la religion de l’Europe » selon Kadhafi

Mouammar Kaddafi et le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini le 29 août.

Mouammar Kaddafi et le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini le 29 août. © AFP

Devant des jeunes femmes – payées à son insu pour venir l’écouter -, le Guide libyen a déclaré que l’islam devait être la religion de toute l’Europe. Risibles pour certains, ces propos ont aussi inquiétés la Ligue du Nord, qui craint une « islamisation de l’Europe ».

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a plaidé pour que l’Islam devienne « la religion de toute l’Europe » devant un parterre de 500 jeunes femmes rassemblées à Rome où il effectue une visite officielle, ont rapporté lundi 30 août les médias italiens.

À l’issue d’une conférence du leader libyen, pour laquelle elles avaient été rémunérées autour de 80 euros, les jeunes femmes ont reçu chacune un exemplaire du Coran. Kadhafi leur a expliqué que « l’Islam devrait devenir la religion de toute l’Europe et que Mohammed était le dernier prophète », a indiqué l’une des participantes, citée par la Stampa.

« Pour nous c’était vraiment ennuyeux. Kadhafi ne savait pas que nous étions payées, sinon il n’aurait pas accepté de nous rencontrer », a ajouté, sous couvert de l’anonymat, une participante de 25 ans à la Repubblica. L’agence qui a recruté ces hôtesses et leur avait demandé de s’habiller de façon sobre, a indiqué que les jeunes femmes qui parleraient à la presse ne seraient pas rémunérées.

"Dangereuse islamisation"

Mouammar Kadhafi est arrivé dimanche à Rome pour une visite marquant le 2e anniversaire de la signature du traité d’amitié italo-libyen, le 30 août 2008 à Benghazi (Libye), qui a mis fin au contentieux sur la période coloniale et permet notamment le refoulement en Libye des candidats à l’immigration en Europe.

Cette visite haute en couleurs – le leader a fait venir 30 pur-sang et leurs cavaliers pour une parade à laquelle il doit assister lundi soir aux côtés de Silvio Berlusconi – suscite la polémique en Italie, y compris dans les rangs de la majorité. Le député européen Mario Borghezio, membre de la Ligue du Nord (allié du parti de Berlusconi), s’est inquiété « des propos de Kadhafi qui montrent son projet dangereux d’islamisation de l’Europe ».

Les liens entre l’Italie et son ancienne colonie se sont resserrés depuis la signature du traité d’amitié, faisant de l’Italie le 3e investisseur européen en Libye.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte