Société

La présidentielle fixée au 22 janvier

Le Nigeria organisera pour le 22 janvier prochain l’élection présidentielle, a annoncé mardi un porte-parole de la Commission électorale, mettant fin à d’intenses spéculations sur la date de cette élection. Le président Goodluck Jonathan n’a toujours indiqué s’il souhaitait se présenter.

Par
Mis à jour le 8 septembre 2010 à 10:57

Le président du Nigéria Goodluck Jonathan, le 14 mai 2010 à Port Harcourt. © AFP

Le porte-parole, Solomon Adedeji Soyebi, a également indiqué que les élections parlementaires auront lieu le 15 janvier, tandis que celles des 36 gouverneurs de la Fédération et leurs assemblées locales sont fixées au 29 janvier.

Le président Goodluck Jonathan, arrivé au pouvoir après la mort d’Umaru Yar’Adua, doit encore annoncer s’il sera candidat, ce dont les observateurs ne doutent pas.

Le Parti démocratique populaire (PDP) au pouvoir est divisé sur cette question, car Jonathan est un chrétien du sud alors que le règlement interne du parti stipule que le prochain candidat devrait être un musulman du nord, pour respecter l’alternance du pouvoir.

Yar’Adua, élu en 2007, était un musulman de l’État nord de Katsina.

Travail de titan

La Commission électorale est confrontée à un travail de titan pour préparer une liste électorale dans ce pays de 150 millions d’habitants, le plus peuplé d’Afrique. La liste de 2007 était considérée comme fausse et l’élection de Yar’Adua avait été considérée comme entachée de fraudes massives.

Le porte-parole Saolomon Adedeji Soyebi n’a pas évoqué les problèmes politiques entourant le choix des dates, se contentant de lire à la presse un communiqué laconique avec les dates.

« Dates des élections : assemblée nationale (parlement et sénat) 15 janvier 2011; élection présidentielle, 22 janvier 2011; élections des gouverneurs et assemblées locales, 29 janvier 2011 », a-t-il lu.

La fédération du Nigeria est dotée d’un régime démocratique depuis 1999, après des décennies de pouvoir militaire.