Politique

Onze candidats pour la présidentielle

Le président des Comores Ahmed Abdallah Sambi à Kampala le 25 juillet 2010. © AFP

Onze candidats à la présidentielle de l'Union des Comores, dont le premier tour est prévu le 7 novembre prochain, ont déposé dimanche soir leur dossier de candidature à la Cour Constitutionnelle, a constaté le correspondant de l'AFP.

La Cour a jusqu’au 30 septembre pour examiner ces dossiers et publier la liste définitive des candidatures.

Vingt-sept candidats aux postes de gouverneur des trois îles qui forment cet archipel de l’océan Indien (Anjouan, Mohéli et Grande Comore) ont également déposé leur dossier.

Le 7 novembre se dérouleront à la fois le premier tour de l’élection des gouverneurs sur les trois îles, ainsi qu’un premier tour en forme de primaire sur la seule île de Mohéli, à qui il revient de prendre la tête de l’Union des Comores en vertu d’un système de présidence tournante dans l’archipel.

Les trois candidats en tête seront en lice pour le deuxième tour de l’élection présidentielle organisée dans tout l’archipel le 26 décembre, conjointement avec un éventuel deuxième tour de l’élection des gouverneurs.

Ce calendrier électoral, parrainé par la communauté internationale, avait été adopté pour mettre un terme à une crise politique née de la prolongation controversée du mandat du président Ahmed Abdallah Sambi au-delà du 26 mai dernier, une mesure vivement contestée par l’opposition et l’île de Mohéli.

En vertu du système de la présidence tournante, tous les candidats à la magistrature suprême sont donc originaires de Mohéli.

Parmi ces candidats figurent notamment deux proches du chef de l’Etat sortant, dont son dauphin désigné et actuel vice-président Ikililou Dhoinine, et Mohamed Larifou Oukacha, secrétaire général de la présidence.

Leur présence illustre les fortes dissensions apparues à l’approche du scrutin au sein de la mouvance présidentielle, en particulier entre le parti "Orange" et le "Baobab".

Un ex-gouverneur de Mohéli, Mohammed Fazul, et un ancien président de l’Assemblée nationale, Said Dhoifir Bounou, sont également candidats.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte