Culture

Prison à perpétuité pour les assassins du journaliste Jean-Léonard Rugambage

Didace Nduguyangu et Antoine Karemera, poursuivis pour l’assassinat du journaliste rwandais Jean-Léonard Rugambage, ont été condamnés à une peine de prison à vie.

Par
Mis à jour le 31 octobre 2010 à 11:48

Jean-Léonard Rugambage a été assassiné devant son domicile à Kigali, en juin dernier. © Umuvugizi

La Haute cour de la République à Kigali a condamné à la prison à perpétuité les deux hommes qui étaient poursuivis pour le meurtre, en juin, du journaliste Jean-Léonard Rugambage, a-t-on appris samedi 30 octobre.

Rédacteur en chef adjoint du bimensuel Umuvugizi, Rugambage, très critique envers le régime du président Paul Kagamé, a été tué par balles tard dans la soirée du 24 juin à l’entrée de son domicile dans un quartier de Kigali.

Soupçonnées d’être derrière cet assassinat, les autorités rwandaises ont toujours nié toute responsabilité dans ce crime. Le lendemain la police avait arrêté deux suspects, Didace Nduguyangu et Antoine Karemera. Le premier avait plaidé coupable tandis que Karemera avait nié toute responsabilité.

"La Haute cour les a tous condamnés à la prison à perpétuité vendredi; Nduguyangu a été reconnu coupable d’assassinat et de détention illégale d’une arme à feu tandis que Karemera a été condamné pour complicité d’assassinat", a indiqué à l’AFP un militant des droits de l’homme rwandais présent au moment du verdict.

Nduguyangu, déjà emprisonné, était présent au jugement tandis que Karemera, qui avait comparu en prévenu libre, était absent, selon cette source qui a préféré garder l’anonymat. Le jugement a été confirmé par d’autres témoins joints au téléphone par l’AFP.

Jean-Léonard Rugambage avait été un moment poursuivi pour sa participation présumée dans le génocide de 1994 qui a fait au moins 800 000 morts selon l’ONU, mais il avait été acquitté.