Société

La lutte contre le paludisme sauve des centaines de milliers de vies

« Une augmentation phénoménale » des efforts pour combattre le paludisme a permis de sauver des centaines de milliers de vies depuis 2000, a dit mardi l’Organisation mondiale de la santé, rappelant toutefois qu’encore 781.000 personnes en étaient mortes en 2009.

Par
Mis à jour le 15 décembre 2010 à 10:16

La distribution de dizaines de millions de moustiquaires traités aux insecticides et davantage de pulvérisations contre les moustiques ont eut un impact considérable, selon le rapport annuel de l’OMS sur le paludisme.

Le nombre de morts attribuées au paludisme a ainsi chuté de 985.000 en 2000 à 781.000 en 2009, a ajouté l’OMS dans son rapport.

Pour la première fois en 2009, aucun cas de paludisme transmis localement n’a été rapporté en Europe et le Maroc et le Turkménistan ont été ajoutés à la liste des pays où le paludisme a été éradiqué, selon l’OMS.

Baisse de 50 % des cas confirmés et des décès

Au cours de la décennie écoulée, le nombre de cas de paludisme confirmés et de décès a chuté de plus de 50% dans onze pays d’Afrique, souligne le rapport.

En Chine, le nombre de cas a été divisé par plus de deux au cours des dix dernières années et en Inde il a baissé d’environ un quart.

Seuls trois pays du monde, le Rwanda, Sao Tomé et Principe et la Zambie, ont enregistré en 2009 une hausse des cas recensés.

"Les résultats contenus dans ce rapport sont les meilleurs depuis des décennies. Après tant d’années de détérioration et de stagnation, les pays et leurs partenaires (…) sont passés à l’offensive", a déclaré la directrice générale de l’OMS, Margaret Chan.

Ray Chambers, émissaire spécial de l’ONU pour le paludisme, a prédit que l’objectif des Nations unies d’en finir avec les décès causés par le paludisme pourrait être atteint d’ici 2015.