Politique

Nouvel échec des discussions entre le Maroc et le Front Polisario

| Par AFP
Des militants pro-sahraoui brandissent le drapeau du Sahara occidental, le 4 décembre.

Des militants pro-sahraoui brandissent le drapeau du Sahara occidental, le 4 décembre. © AFP

Pour la quatrième fois, les représentants du Maroc et ceux du Front Polisario se sont quittés sans être parvenus à avancer dans les négociations sur la situation du Sahara occidental.

Le Maroc et le Polisario ont achevé samedi 18 décembre dans la banlieue de New York un quatrième cycle de discussions informelles sur l’avenir du Sahara occidental sans résultat, a annoncé l’émissaire de l’ONU dans la région Christopher Ross.

« Les propositions des deux parties ont de nouveau été présentées. À la fin de la réunion, chaque partie a continué à rejeter la proposition de l’autre comme base unique des négociations à venir », a déclaré M. Ross dans une déclaration lue à la presse.

« Les parties se sont engagées dans des discussions approfondies sur des approches innovantes afin de construire une nouvelle dynamique dans le processus de négociations en 2011, sur la base de rencontres régulières », a-t-il ajouté. « À cet égard, les deux parties ont proposé des idées concrètes qui seront développées lors des deux prochaines sessions de pourparlers informels du 21 au 22 janvier et en mars 2011 », a-t-il dit.

Atmosphère tendue

Une précédente série de discussions s’était achevée le 9 novembre sans résultat, les deux camps restant sur leurs positions. Les discussions avaient démarré deux jours auparavant dans une atmosphère tendue après le raid déclenché par les forces marocaines près de Laayoune, chef-lieu du Sahara occidental, qui a fait 13 morts selon le Maroc et « plusieurs dizaines » selon le Polisario.

Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. Le Polisario, soutenu notamment par l’Algérie, réclame un référendum d’autodétermination sous l’égide de l’ONU, qui donnerait aux Sahraouis le choix entre trois options : indépendance ou autonomie sous souveraineté marocaine ou rattachement au Maroc.

Le Maroc soutient l’option d’une autonomie sous sa souveraineté, refusant toute idée d’indépendance.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte