Politique

Crise ivoirienne : près de 300 morts depuis mi-décembre, d’après l’ONU

Deux cent quatre-vingt seize personnes sont mortes depuis la mi-décembre dans des violences en Côte d’Ivoire, plongée dans une grave crise opposant le président sortant Laurent Gbagbo et son rival Alassane Ouattara, a annoncé jeudi l’ONU à Abidjan.

Par
Mis à jour le 10 février 2011 à 21:09

Un homme retrouvé la gorge tranchée dans une rue d’Abidjan après des violences, le 8 février. © AFP

L’Opération des Nations unies dans le pays (Onuci) a enregistré dans la semaine écoulée 22 décès, portant à "296 le nombre de personnes tuées dans le cadre des violences post-électorales depuis la mi-décembre", a affirmé son porte-parole Hamadoun Touré lors d’un point presse.

Les 22 nouveaux tués ont été enregistrés à Abidjan (notamment dans le quartier pro-Ouattara d’Abobo, théâtre de violences en début de semaine) et à Duékoué (ouest).

L’Onuci a par ailleurs indiqué que les violences intercommunautaires survenues depuis début janvier dans l’ouest, notamment la région de Duékoué, ont fait plus de 38.000 déplacés internes, selon un recensement réalisé par plusieurs organisations.

Depuis la présidentielle du 28 novembre, la Côte d’Ivoire est déchirée entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, reconnu président élu par la communauté internationale, qui presse en vain le sortant de céder le pouvoir.