Défense

Côte d’Ivoire : la force française Licorne prend le contrôle de l’aéroport d’Abidjan

| Par AFP
Des soldats de la force française Licorne à Abidjan (archive).

Des soldats de la force française Licorne à Abidjan (archive). © AFP

La force française Licorne présente à Abidjan a pris le contrôle de l’aéroport de la capitale économique où des combats font rage depuis jeudi soir et Paris a envoyé 300 soldats en renfort en Côte d’Ivoire, a annoncé dimanche l’état-major des armées.

"Licorne, en coordination avec l’Onuci (Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire), a pris le contrôle de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny", a déclaré à l’AFP le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l’état-major.

Le camp militaire français à Abidjan se situe à Port-Bouët, près de l’aéroport international dont le controle était assuré par la force de l’ONU.

Licorne se renforce

Dans le même temps, l’effectif de la force Licorne a été porté à environ 1.400 hommes, avec l’envoi en renfort de deux compagnies supplémentaires, soit près de 300 hommes, a indiqué le colonel Burkhard. "Deux compagnies supplémentaires ont été déployées à Abidjan par des appareils de transport Hercules C-130 et Transall", a-t-il dit.

La force Licorne, dont l’effectif avait été récemment porté à environ 1.100 hommes, a pour mission principale de soutenir l’Onuci et d’assurer la sécurité des Français et étrangers en temps de crise.

Plus de 1.500 étrangers, dont 700 Français, étaient regroupés samedi soir dans le camp militaire français de Port-Bouët sous la protection de cette force, selon l’armée française.

Les combats ont fait rage vendredi et samedi à Abidjan entre les forces du chef d’Etat ivoirien sortant Laurent Gbagbo, qui s’accroche au pouvoir, et celles de son rival Alassane Ouattara, reconnu président élu par la communauté internationale après la présidentielle de novembre.

Lors d’une offensive éclair cette semaine, les forces d’Alassane Ouattara ont pris le contrôle de quasiment tout le pays, à l’exception de bastions de fidèles de Laurent Gbagbo à Abidjan.

Le président français Nicolas Sarkozy doit tenir "dimanche en milieu d’après-midi au Palais de l’Elysée, une réunion pour faire un nouveau point sur la situation en Côte d’Ivoire", a annoncé la présidence.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer