Politique

Burkina Faso : le siège du parti de Compaoré incendié par des commerçants mécontents

Des commerçants burkinabè du principal marché de Ouagadougou, furieux des pillages de militaires mutins depuis jeudi, ont incendié samedi le siège du parti au pouvoir dans la capitale.

Par
Mis à jour le 16 avril 2011 à 15:51

Des centaines de commerçants ont attaqué le siège du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, au pouvoir), sur la principale artère de Ouagadougou, l’avenue Kwame Nkrumah, dans le quartier des affaires de la capitale, avant d’y mettre le feu. De la fumée se dégageait du bâtiment.

Auparavant, les manifestants avaient saccagé le siège du gouvernorat de Ouagadougou et attaqué la mairie dont ils ont cassé la guérite. Ils ont ensuite brûlé des pneus dans plusieurs lieux et érigé des barricades.

Cette colère des commerçants survient alors que le pouvoir burkinabè, confronté depuis février à des mouvements de révolte multiples, doit faire face depuis jeudi à une nouvelle mutinerie de la garde présidentielle et de soldats. Dans la nuit de vendredi à samedi, ces derniers ont procédé à des tirs en l’air et pillé notamment des magasins d’électro-ménager, dans le centre de Ouagadougou et à la périphérie, selon des témoins.