Politique

Libye : l’étau se resserre autour de Syrte, fief de Mouammar Kadhafi

Les rebelles libyens se trouvaient dimanche à 30 km à l’ouest de Syrte, fief de Mouammar Kadhafi, dont ils se sont rapprochés à 100 km côté est après avoir pris Ben Jawad, devant laquelle ils piétinaient depuis mardi, selon un important chef militaire rebelle.

Par
Mis à jour le 28 août 2011 à 12:37

"A l’est, nous avons pris Ben Jawad aujourd’hui, et à l’ouest, les thowar (combattants révolutionnaires) de Misrata sont à 30 km de Syrte", a déclaré à l’AFP Mohammed al-Fortiya, commandant des combattants de Misrata, ville rebelle qui avait été assiégée pendant des mois par les forces pro-Kadhafi.

Après avoir beaucoup avancé en début de semaine dans l’Est, les rebelles étaient bloqués depuis mardi devant Ben Jawad, une localité qu’ils n’avaient jamais réussi à dépasser lors des multiples évolutions du front au début du conflit en février et mars.

Dernier bastion de Kadhafi

Dernier grand bastion de Mouammar Kadhafi, qui est né dans cette région, Syrte est désormais prise en étau entre des forces rebelles venues de Benghazi à l’est, et de Misrata à l’ouest.

Des négociations sont en cours avec les leaders tribaux de Syrte, à 360 km à l’est de Tripoli, en vue d’une reddition de la ville, selon diverses sources.

"Nous négocions avec les tribus pour que Syrte se rende pacifiquement", a confirmé M. al-Fortiya, précisant que les discussions n’impliquaient que les leaders tribaux et qu’à sa connaissance, aucun contact n’était établi avec Mouammar Kadhafi ou ses proches.

Les rebelles, qui se sont fixé pour priorité l’arrestation de Mouammar Kadhafi et de ses fils, après 42 ans d’un pouvoir sans partage, estiment que l’ancien Guide a pu se réfugier à Syrte.