Politique

État palestinien à l’ONU : le Fatah appelle à manifester pacifiquement à Gaza

Un chef du Fatah, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas, a appelé à des manifestations pacifiques la semaine prochaine avant la demande d’adhésion d’un Etat à l’ONU, dans un texte publié samedi à Gaza, contrôlé par son rival islamiste Hamas.

Par
Mis à jour le 17 septembre 2011 à 17:00

"Nous invitons toutes les forces nationales et islamiques et le peuple, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, à mettre tous les moyens en oeuvre et à participer à des marches pacifiques qui auront lieu le 21 septembre en soutien à la demande d’adhésion à l’ONU", a indiqué Zacharia al-Agha, un dirigeant du Fatah à Gaza, dans un communiqué.

M. al-Agha a insisté sur l’impératif de maintenir un caractère pacifique à toutes ces actions et manifestations afin de ne pas fournir une excuse au gouvernement d’occupation israélien qui cherche à enflammer la région à l’approche de l’initiative palestinienne à l’ONU.

Risques

Il a aussi souligné la nécessité d’un mouvement palestinien uni face à une campagne de menaces et de pressions. Le Hamas, qui a chassé le Fatah du pouvoir à Gaza en 2007, a critiqué vendredi la démarche du président Abbas de demander l’adhésion d’un Etat palestinien à l’ONU, estimant qu’elle comportait de grands risques.

"La demande de M. Abbas comporte de nombreux risques et peut constituer une violation des droits nationaux tels que le droit au retour, notre droit à la résistance et à l’autodétermination", a déclaré à l’AFP Sami Abou Zouhri, un porte-parole du Hamas à Gaza.

Pas de consensus

Réagissant samedi au communiqué de M. al-Agha, M. Abou Zouhri a déclaré : "Nous ne participerons à aucune manifestation de soutien à l’initiative de M. Abbas pour laquelle nous n’avons pas été consultés". Egalement interrogé par l’AFP, un porte-parole du Jihad islamique à Gaza a lui aussi formellement écarté la participation des membres de son mouvement aux manifestations de soutien à l’initiative du président palestinien.

M. Abbas a confirmé vendredi qu’il présenterait le 23 septembre la demande d’adhésion d’un Etat de Palestine au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon pour qu’elle soit soumise au Conseil de sécurité.

Israël a rejeté sans surprise cette annonce, le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu déclarant dans un bref communiqué que la paix ne s’obtiendra pas par une démarche unilatérale à l’ONU.

Les Etats-Unis ont promis d’opposer leur veto au Conseil de sécurité à la demande palestinienne.