Politique

Niger : l’ex-chef des renseignements libyens signalé dans le nord

| Par AFP
Des combattants du CNT libyen, le 20 octobre 2011 à Syrte.

Des combattants du CNT libyen, le 20 octobre 2011 à Syrte. © AFP

L’ex-chef des renseignements libyens, Abdallah Al-Senoussi, visé par un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), est « signalé » dans l’extrême nord du Niger, frontalier de la Libye, a indiqué samedi à l’AFP une source gouvernementale nigérienne.

"La présence d’Abdallah Al-Senoussi", beau-frère et ancien bras droit du colonel Mouammar Kadhafi, "est signalée dans l’extrême nord du Niger", a déclaré cette source.

"C’est une information que nous avons, mais nos Forces de défense et de sécurité ne l’ont pas encore intercepté", a-t-elle ajouté.

Mandats d’arrêt

La CPI avait émis le 27 juin des mandats d’arrêt contre Mouammar Kadhafi, 69 ans, son fils Seif Al-Islam, 39 ans, et son beau-frère Abdallah al-Senoussi, 62 ans, recherchés pour crimes contre l’humanité. Tous trois faisaient également l’objet d’une "notice rouge" d’Interpol depuis le 9 septembre.

Après 42 ans de règne, le "Guide" libyen Mouammar Kadhafi a été capturé par les ex-rebelles et tué dans des circonstances troubles jeudi dans sa région d’origine Syrte (360 km à l’est de Tripoli). Seif Al-Islam est actuellement introuvable.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte