Politique
Présidentielle et législatives 2011 en RDC

Cet article est issu du dossier

Présidentielle et législatives 2011 en RDC

Voir tout le sommaire
Politique

Présidentielle congolaise : Tshisekedi empêché de quitter l’aéroport par la police

Par
Mis à jour le 26 novembre 2011 à 17:05

Des forces de police ont bloqué samedi après midi le convoi du candidat de l’opposition à la présidentielle de lundi en RD Congo, Etienne Tshisekedi, qui aller tenir un dernier meeting au centre ville, malgré l’interdiction officielle de tout rassemblement politique.

"Nous allons au stade des Martyrs, c’est là que je vais tenir mon meeting", a-t-il lancé à quelques milliers de ses partisans à l’aéroport de Ndjili avant de monter dans un 4×4 rouge et de partir pour la ville, debout à travers le toit ouvrant.

Son convoi a été rapidement bloqué par 4 pick-up de la police ainsi qu’un gros camion blindé et grillagé postés en travers de la bretelle de sortie vers la capitale congolaise, a constaté l’AFP.

Le chef de la police congolaise, le général Charles Bisengimana, flanqué du chef de la police de Kinshasa, le général Jean de Dieu Oleko, se sont rendus sur les lieux. Etienne Tshisekedi est resté debout dans son véhicule, face au barrage policier.

Tous les meetings prévus au dernier jour de la campagne, y compris donc celui que devait tenir le président sortant Joseph Kabila, ont été interdits à Kinshasa à la suite de la mort d’un homme, tué par un jet de pierre à la tête, avait annoncé plus tôt à l’AFP le général Jean de Dieu Oleko.

La campagne pour les élections présidentielle et législatives, deux scrutins à un tour prévus lundi, se termine ce samedi à minuit (23H00 GMT).