Société

CAN 2012 : sans faute pour le Gabon, qui bat la Tunisie (1-0)

Par
Mis à jour le 1 février 2012 à 07:42

Le Gabon a obtenu sa 3e victoire en trois rencontres en s’imposant face à la Tunisie (1-0), lundi à Franceville, grâce à un but d’Aubameyang qui lui permet de terminer en tête du groupe C de la CAN-2012 et d’éviter ainsi de croiser la route du vainqueur de la poule D en quart de finale.

Les deux équipes étant déjà qualifiées pour le prochain tour, l’unique enjeu de la rencontre résidait dans l’attribution de la première place. Le contrat est parfaitement rempli pour le pays organisateur, définitivement leader après la 3e réalisation du buteur de l’AS Saint-Etienne (65e), qui rejoint l’Angolais Manucho et le Marocain Kharja en tête du classement des meilleurs canonniers de la Coupe d’Afrique.

Au total, le Gabon se sera payé le luxe de dominer au premier tour les deux géants du Maghreb, les Aigles de Carthage et le Maroc, éliminé. Un exploit inimaginable avant le début du tournoi.

Le résultat pourrait avoir son importance si la logique est respectée mercredi dans le groupe D où le favori ghanéen fait figure d’épouvantail. D’ores et déjà, les troupes de Gernot Rohr sont assurées de disputer leur prochain match dans leur antre de Libreville.

Fautes imaginaires

La Tunisie a pourtant tenté de faire parler sa technique et son jeu collectif bien huilé sur une pelouse délicate en raison des fortes pluies qui se sont abattues sur Franceville. Mais malgré l’activité du brillant Msekni, auteur d’une belle tentative en début de rencontre (7e), ou de Khalifa, elle n’a pas réussi à trouver la faille, s’exposant aux contres des locaux et s’éteignant au fil des minutes.

Sous les yeux du président gabonais Ali Bongo, l’arbitre M. Doué a également tout fait pour faciliter la tâche des Panthères, sifflant des fautes parfois inexistantes en faveur du pays-hôte et en oubliant certaines côté tunisien.

Mais le Gabon a surtout démontré une nouvelle fois sa solidité qui peut lui permettre d’aller loin dans cette CAN. Et avec Aubameyang, il peut compter sur un attaquant au sommet de sa forme. Que peut-il demander de plus?