Politique

Senoussi : Interpol relaie la demande libyenne d’arrestation pour extradition

| Par AFP
Abdallah Senoussi, ancien patron des services de sécurité extérieure.

Abdallah Senoussi, ancien patron des services de sécurité extérieure. © Dario Lopez-Mills/Sipa

Interpol a annoncé dimanche la diffusion d’une demande d’arrestation pour extradition, à la requête de la Libye, du colonel libyen Abdallah Senoussi, ex-chef du renseignement de Mouammar Kadhafi, arrêté en Mauritanie.

Interpol a annoncé dimanche la diffusion d’une demande d’arrestation pour extradition, à la requête de la Libye, du colonel libyen Abdallah Senoussi, ex-chef du renseignement de Mouammar Kadhafi, arrêté en Mauritanie.

"Cette demande (une notice rouge dans le langage d’Interpol) vise différentes fraudes dont le détournement de fonds publics et l’abus de pouvoir pour un bénéfice personnel", a annoncé l’organisation policière internationale basée à Lyon dans un communiqué. L’alerte a été envoyée aux 190 pays membres d’Interpol et s’ajoute à une précédente notice rouge visant le colonel Senoussi et émise à la demande de la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité.

"Aider la Libye à atteindre son but"

Le gouvernement libyen avait annoncé samedi avoir demandé à la Mauritanie l’extradition du pilier de l’ancien régime de Tripoli, arrêté dans la nuit de vendredi à samedi à l’aéroport de Nouakchott à son arrivée de Casablanca (Maroc), par un vol régulier, muni d’un faux passeport malien.

"La demande libyenne a été favorablement reçue par Interpol", a souligné l’organisation. "Interpol s’est engagé à soutenir les efforts de la Libye dans son objectif de reconstruire le pays et d’établir un Etat de droit et cette demande de notice rouge visant Senoussi est une démonstration claire de leur engagement en faveur de la coopération judiciaire et policière internationale", s’est félicité Ronald K. Noble, secrétaire général d’Interpol.

"Viser et arrêter ceux qui sont impliqués dans des détournements de fonds et les rendre comptables de leurs actes devant les tribunaux va aider la Libye à atteindre son but", a-t-il ajouté.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte