Banque

China Exim Bank prête un milliard de dollars au Niger

Niamey, la capitale nigérienne. Malgré ses réserves d'uranium, le Niger reste un des pays les plus pauvres d'Afrique. DR

Niamey, la capitale nigérienne. Malgré ses réserves d'uranium, le Niger reste un des pays les plus pauvres d'Afrique. DR ©

Le Niger a obtenu un prêt d’un milliard de dollars auprès de la banque d’import-export China Exim Bank. Il sera remboursé à partir des fonds générés par l’activité pétrolière du champ d’Agadem.

La banque publique chinoise China Exim Bank a accordé un prêt de 500 milliards de F CFA (environ un milliard de dollars) au Niger. Le crédit a été négocié conformément au programme du pays avec le Fonds monétaire international, a expliqué Amadou Boubacar Cisse dans un communiqué cité par Reuters. Le ministre du Plan, de l’Aménagement du territoire et du Développement communautaire n’a pas donné de détails sur l’allocation des fonds ni sur le taux d’intérêt pratiqué. Mais il a précisé que le prêt a été obtenu à des conditions favorables pour le Niger et que le remboursement se fera sur une période de 25 ans, avec huit ans de différé.

Lire aussi :

Niger : CNPC va investir 150 millions d’euros dans la construction de routes
China Exim Bank : des yuans pour l’Afrique
Chinafrique : ces banques chinoises qui oeuvrent dans l’ombre
Niger : l’économie sur la bonne voie

Il sera remboursé à partir des fonds générés par l’activité pétrolière du joint-venture entre l’État nigérien et China National Petroleum Corporation (CNPC), qui exploite le champ d’Agadem.

Coopération avec la Chine

Ce financement chinois intervient après une série d’autres. Le pays a ainsi obtenu par le passé un crédit de 980 millions de dollars pour financer la construction d’une raffinerie de pétrole à l’est du pays. En juillet 2012, les termes en avaient été renégociés, permettant de transformer un prêt commercial à 3% en un prêt à taux préférentiel, à moins de 2 %, selon les déclarations de Mamane Mamadou,  conseiller du président Mahamadou Issoufou.

En avril 2011, le Niger avait par ailleurs obtenu un prêt préférentiel de 650 millions de yuan (environ 100 millions de dollars) à 15 ans, accordé par la banque chinoise en avril 2011. Ce financement visait à développer la mine d’uranium d’Azelik, au nord du pays, dans le cadre d’un joint-venture avec China National Nuclear Corporation (CNNC).

Le Niger est l’un des tous premiers producteurs d’uranium au monde et extraie du pétrole depuis 2011. Mais il demeure l’un des États les plus pauvres d’Afrique.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte