Energie

Maroc : KfW prête 654 millions d’euros pour la construction de deux centrales solaires

| Par Jeune Afrique
Mustapha Bakkoury, le président du directoire de l'Agence marocaine pour l'énergie solaire. Le Maroc veut produire deux gigawatts d'énergie solaire d'ici à 2020. DR

Mustapha Bakkoury, le président du directoire de l'Agence marocaine pour l'énergie solaire. Le Maroc veut produire deux gigawatts d'énergie solaire d'ici à 2020. DR ©

Le Maroc a obtenu un prêt de 654 millions d’euros auprès de la banque de développement allemande KfW. Des fonds destinés à la construction de deux centrales solaires pour la seconde phase du projet de 500 MW de Ouarzazate.

Alors qu’il vient d’accorder un prêt de 271 millions d’euros à l’OCP pour soutenir son projet de dessalement et d’adduction d’eau, l’allemand KfW va participer au financement d’un autre projet sur le sol marocain. L’agence de développement allemande va fournir 654 millions d’euros pour financer une partie des coûts de la construction de deux centrales solaires dans la région de Ouarzazate, au sud du pays. Des travaux estimés à 1,7 milliard de dollars.

Lire aussi :

Maroc : l’allemand KfW prête 271 millions de dollars à OCP
Mustapha Bakkoury pilote le Plan solaire marocain
Accords de financement signés pour la centrale marocaine de Ouarzazate

KfW sera de loin le plus grand bailleur pour la seconde phase du projet de 500 MW de Ouarzazate. Le Maroc devrait également obtenir des financements de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement, de la Banque européenne d’investissement, de l’Agence française de développement ainsi que de l’Union européenne.

Construction

Les appels d’offres pour la construction de ces deux centrales – une de 200 mégawatts et une de 100 mégawatts – devraient être lancés dans les prochaines semaines, a indiqué lors de la conférence Desertec Industrial Initiative à Rabat Mustapha Bakkoury, président du directoire de l’Agence marocaine pour l’énergie solaire (Masen), cité par Reuters.

Selon Masen, le consortium composé de l’espagnol Abengoa, du français GDF Suez et du saoudien Acwa Power a été présélectionné pour l’appel d’offres de la centrale de 200 MW (Noor II). Les trois groupes, ainsi qu’un autre consortium mené par le français EDF, ont également été présélectionnés pour la centrale de 100 MW (Noor III).

Acwa Power est actuellement en train de construire une centrale de 160 MW dans la région de Ouarzazate – la première phase du projet. Le gouvernement marocain veut produire deux gigawatts d’énergie solaire d’ici à 2020. À cet horizon 2020, l’objectif est de produire 14 % de l’électricité marocaine à partir de l’énergie solaire. « Par la suite, nous pourrions exporter de l’électricité vers l’Europe », avait confié Mustapha Bakkoury à Jeune Afrique en juin dernier.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte