Économie

Sénégal : une nouvelle centrale électrique à Tobène

Par
Mis à jour le 18 novembre 2013 à 18:16

La construction de la centrale électrique de Tobène, au Sénégal, devrait bientôt débuter. Le financement du projet, estimé à 120 millions d’euros, est quasiment finalisé.

La construction de la centrale thermique de Tobène, à 90 km au nord-est de Dakar, devrait débuter dans les prochains jours. Selon les informations récueillies par Jeune Afrique, le projet d’un montant de 120 millions d’euros est quasiment financé.

Lire aussi :

Dossier électricité : le paradoxe africain
Africa Energy va construire une centrale électrique de 300 MW au Sénégal
L’Afrique fait des pas de géant dans l’énergie solaire hors-réseau

En effet, la Société financière internationale (IFC), filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, approuvera en décembre sa participation à hauteur de 93 millions d’euros. La Banque mondiale garantira les paiements que devra faire la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec) au fournisseur d’électricité.

Fioul lourd

Le projet de la centrale de Tobène est piloté par Samer Nasr, le patron de Melec Powergen, le « bras contractuel » du groupe libanais Matelec, spécialisé dans le transport, la distribution et la production d’énergie électrique. Melec opère déjà la centrale de Kounoune, au Sénégal.

L’enjeu est de taille : dès début 2015, la centrale de Tobène, qui fonctionnera au fioul lourd (heavy fuel oil), disposera d’une capacité installée de 87,5 mégawatts (MW) et d’une capacité garantie de 70 MW, soit près de 15% de la consommation électrique du pays. Le gouvernement sénégalais a lancé plusieurs investissements au cours des deux dernières années pour faire face au déficit énergétique du pays. En septembre 2013, le pays a signé un accord avec la Mauritanie pour la fourniture de 80 MW d’électricité au Sénégal, à partir de 2015.