Agroalimentaire

Engrais : la RD Congo s’associe au sud-africain Triomf

| Par Jeune Afrique
Triomf Fertilizer a été créée en 1968 par le millionnaire Louis Luyt.

Triomf Fertilizer a été créée en 1968 par le millionnaire Louis Luyt. © Triomf

Afin de stimuler sa production agricole, la République démocratique du Congo s’associe au sud-africain Triomf Fertilizer pour produire de l’engrais.

Après le secteur énergétique – où elle s’est engagée à acheter plus de la moitié de la production du projet d’Inga 3, l’Afrique du Sud s’intéresse aux gisements de phosphate dans la province du Bas-Congo. L’État congolais a signé le 29 octobre, en présence du Premier ministre Augustin Matata Ponyo, un contrat de création d’un joint-venture avec le sud-africain Triomf Fertilizer pour la production et l’exportation d’engrais. Ce contrat donnera naissance à Triomf DRC, une société spécialisée dans la production d’engrais avec une usine basée à Boma, dans le Bas-Congo.

Cette entreprise sera détenue à hauteur de 30 % par l’État congolais et de 70 % par la firme sud-africaine. Le montage de l’usine est prévu pour les huit mois à venir et le coût d’investissement du projet est estimé à 39 millions de dollars. Un montant modeste par rapport au projet gabonais d’usine d’engrais mené par les multinationales Olam et Tata, dont les besoins de financement sont évalués entre 1,5 et 2 milliards de dollars.

Lire aussi :

RD Congo : la construction d’Inga 3 pourrait débuter en octobre 2015
Matata Ponyo : la RD Congo, pays émergent en 2030
La ruée vers les engrais

Industrie des engrais

Avec la création de cette entreprise, la RD Congo affiche sa détermination à produire de l’engrais pour la consommation locale. Selon Christo Grobler, le directeur général de Triomf Fertilizer, Triomf DRC n’entend pas seulement installer une usine mais une véritable industrie de production d’engrais. Il a affirmé que les équipements qui seront implantés à Boma n’existent qu’en Afrique du Sud, sans donner davantage de détails.

Augustin Matata Ponyo a assuré aux responsables de Triomf Fertilizer l’engagement « fort » du gouvernement à les accompagner dans toutes les phases de mise en œuvre de ce projet. « L’agriculture est un secteur sur lequel mise beaucoup le président de la République, Joseph Kabila Kabange, pour réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire. Nous tenons à vous dire que s’il y a des mesures exceptionnelles à prendre pour aller vite, nous les prendrons ensemble, s’il y a des risques à prendre, nous les prendrons ensemble », a déclaré le chef du gouvernement dans un communiqué.

Triomf Fertilizer affirme sur son site internet être présent dans plusieurs pays subsahariens mais c’est surtout en Afrique du Sud que cette entreprise pèse. Elle est spécialisée dans l’importation, la production et la distribution d’engrais ainsi que d’autres produits agricoles. Elle a été fondée en 1968 par le millionnaire Louis Luyt.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte