Immigration

À Lampedusa, des migrants africains toujours plus nombreux

| Par AFP
Des navettes des garde-côtes italiens sont amarrés au port de Lampedusa, le 9 juillet 2013.

Des navettes des garde-côtes italiens sont amarrés au port de Lampedusa, le 9 juillet 2013. © AFP

Des immigrés clandestins ont afflué ces derniers jours en provenance d’Afrique, sur des embarcations de fortune, vers la petite île italienne de Lampedusa, au large de la Sicile.

Une grosse barque avec 200 clandestins à bord a été interceptée dimanche à 10 milles marins de Lampedusa. Les passagers ont été transférés dans le centre d’accueil de la petite île.

Samedi, un canot pneumatique dont le moteur fumait et qui dérivait à 20 milles des côtes libyennes et à 128 milles de Lampedusa, a été secouru par un bâtiment de la Marine militaire italienne.

Au total 34 personnes se trouvaient à bord -21 hommes, 9 mineurs, quatre femmes-, provenant d’Erithrée, de Somalie, du Soudan, du Ghana, du Nigeria et du Bénin. Elles ont tous été transférées à Lampedusa et sont saines et sauves.

Le centre d’accueil bondé

Le centre d’accueil de Lampedusa, bondé, compte actuellement 785 personnes, hommes, femmes et enfants alors que des centaines d’autres ont été transférées vers d’autres structures d’accueil en Sicile.

Le pape François s’était rendu le 8 juillet à Lampedusa et y a lancé un appel angoissé pour ces immigrés à la recherche d’une vie meilleure, dont beaucoup périssent en mer. Il a dénoncé "la mondialisation de l’indifférence".

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte