Politique

Syrie : Obama appelle à « rester prêt à agir si la diplomatie échoue »

Barack Obama, le président américain. © AFP

Le président américain, Barack Obama, s'est dit disposé samedi à donner une chance aux efforts diplomatiques dans le dossier des armes chimiques syriennes, mais a appelé la communauté internationale à "rester prête à agir" s'ils échouaient.

Mis à jour le 14 septembre 2013 à 12 heures 15.

"Nous ne prendrons pas les déclarations de la Russie et d’Assad pour argent comptant. Il nous faut voir des actes concrets démontrant qu’Assad veut sérieusement renoncer à ses armes chimiques", a affirmé M. Obama au sujet du président syrien Bachar al-Assad, lors de son allocution hebdomadaire radiodiffusée.

Mardi, M. Obama avait annoncé avoir demandé au Congrès de suspendre son examen d’une résolution sur l’usage de la force en Syrie, et a accepté de donner une chance à la diplomatie, alors que les Russes, alliés du régime syrien, ont proposé de placer l’arsenal chimique de Damas sous contrôle international aux fins de destruction.

Le secrétaire d’État John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov menaient samedi leur troisième jour de négociations à cet effet à Genève, en Suisse.

"Puisque ce plan n’a émergé que grâce à des menaces crédibles d’une action militaire américaine, nous allons conserver nos positions militaires dans la région pour maintenir la pression sur le régime Assad", a expliqué le président. "Et si la diplomatie échoue, les États-Unis et la communauté internationale doivent rester prêts à agir", a-t-il prévenu. © 2013 AFP

(AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte