Santé

Sénégal : soins de santé gratuits pour les moins de 5 ans en octobre

Le président sénégalais Macky Sall, le 29 mars 2013, à Washington.

Le président sénégalais Macky Sall, le 29 mars 2013, à Washington. © AFP

Le président sénégalais Macky Sall a lancé vendredi à Dakar un programme de couverture maladie universelle (CMU) qui, a-t-il annoncé, permettra de rendre gratuits à partir du 1er octobre les soins de santé pour les enfants de moins de cinq ans.

Le président sénégalais Macky Sall a lancé vendredi à Dakar un programme de couverture maladie universelle (CMU) qui, a-t-il annoncé, permettra de rendre gratuits à partir du 1er octobre les soins de santé pour les enfants de moins de cinq ans.

"J’ai pris la décision de rendre gratuits les soins de santé pour les enfants âgés de moins de cinq ans et je demande au ministre de la Santé et de l’Action sociale de prendre toutes les dispositions nécessaires pour son application effective à partir du 1er octobre 2013", a déclaré M. Sall dans son discours, dont copie a été transmise à l’AFP par la présidence.

"Toutefois, la démarche se fera de manière progressive en s’inspirant des leçons apprises des précédentes initiatives de gratuité (de soins de santé), mais aussi en tenant compte des ressources disponibles" au Sénégal, a-t-il ajouté, en présence de la ministre de la Santé, Mme Awa Marie Coll Seck, plusieurs responsables étatiques et de nombreux acteurs du secteur de la Santé d’après les médias publics.

Ainsi, a-t-il indiqué, jusqu’au moins de décembre, les frais de consultation, vaccination et hospitalisation des enfants de moins de cinq ans seront gratuits "au niveau des postes et des centres de santé", structures sanitaires de petites catégories et "il en sera de même pour les consultations des enfants au niveau des services d’urgence des hôpitaux et des consultations des cas qui y seront" admis.

"A partir de janvier 2014, toutes les pathologies comprises dans le paquet devant être pris en charge au niveau des postes et des centres de santé seront traitées gratuitement. Au niveau de l’hôpital, la prise en charge des urgences sera également gratuite", a poursuivi le président.

D’après Macky Sall, élu en mars 2012, il s’agit d’une promesse électorale, qui a été peaufinée avec les conclusions de concertations nationales sur la santé et l’action sociale, tenues en janvier 2013, et qui ont préconisé des réformes dans ces secteurs. "Les travaux de ces concertations nationales (…) ont abouti à l’élaboration d’options stratégiques et de mesures pratiques" dans le but "d’atteindre au moins 75% de couverture maladie de base de la population sénégalaise à l’horizon 2017", a encore déclaré M. Sall.

"Cet objectif est ambitieux, si l’on sait qu’à l’heure actuelle seuls 20% de la population bénéficient d’une couverture médicale. Mais, il est réalisable", a-t-il soutenu.

La population globale du Sénégal dépasse les 13 millions d’habitants, d’après des estimations de juillet du World Factbook de la CIA, considéré comme un document de référence sur l’état du monde.

Selon Macky Sall, le pays a accompli ces dernières années des progrès pour la diminution de la mortalité infanto-juvénile, qui y demeure cependant "encore anormalement élevée, autour de 72 pour 1.000". Egalement, "la mortalité maternelle reste encore élevée autour de 392 pour 100.000 naissances vivantes" au Sénégal, a-t-il affirmé.

Lors de la cérémonie, il a remis 1,7 milliard de FCFA (près de 2,6 millions d’euros) à différentes mutuelles, prélevé sur un montant de 5 milliards de FCFA (plus de 7,6 millions d’euros) inscrit dans le budget 2013 pour la mise en oeuvre de cette couverture maladie universelle.
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte