Médias

Liberté de la presse : la situation s’est dégradée en Afrique en 2013

| Par AFP
Deux journalistes en grève à Tunis le 17 octobre 2012.

Deux journalistes en grève à Tunis le 17 octobre 2012. © AFP

La liberté de la presse n’est toujours pas garantie en Afrique. Selon Reporters sans frontières (RSF), la situation s’est aggravée l’année dernière, notamment en Centrafrique et au Mali.

Mis à jour à 10h32

La situation de la presse en Afrique s’est dégradée en 2013. C’est ce qui ressort du rapport 2014 de Reporters sans frontières (RSF), rendu public mercredi 12 février. Parmi les principaux points noirs du continent, on retrouve sans surprise la Centrafrique, qui effectue la chute la plus drastique, atteignant la 109e place, sur 180 pays. Elle a perdu 43 places, « à l’issue d’une année marquée par une violence extrême et des attaques et intimidations répétées contre les journalistes », précise RSF.

Le Mali poursuit également sa chute pour atteindre la 122e place du classement. « Le conflit au nord du pays s’enlise et empêche une véritable reprise des médias », explique RSF. L’ONG distingue également le Tchad (139e), évoquant des arrestations et poursuites contre les journalistes, ainsi que le Kenya, où l’État aurait verrouillé le paysage médiatique suite à la couverture de l’attentat du Westgate.

Rares progrès

Quelques rares satisfactions  sont à mettre au crédit des pays africains. « En Égypte (159e), la destitution du président Morsi par l’armée a libéré une partie des médias, auparavant muselés par les Frères musulmans », explique encore le rapport, qui relativise cette avancée en parlant désormais de « chasse aux journalistes proches de la confrérie ».

Enfin, RSF salue le cas de l’Afrique du Sud, qui gagne onze places au classement, à la 42e position. Le Président, Jacob Zuma, a ainsi refusé de signer une loi jugée liberticide pour les médias. Celle-ci prévoyait notamment de poursuivre en justice les personnes cherchant à révéler des informations sur la corruption ou l’incompétence dans l’intérêt du public.

>> Les 10 pays africains où la situation de la presse est la meilleure <<

Namibie (22e), Cap-Vert (24e), Ghana (27e), Botswana (41e), Afrique du Sud (42e), Niger (48e), Burkina Faso (52e), Comores (53e), Mauritanie (60e), Sénégal (62e)

>> Les 10 pays africains où la situation de la presse est la pire <<

Érythrée (180e), Somalie (176e), Soudan (172e), Djibouti (169e), Guinée équatoriale (168e), Rwanda (162e), Égypte (159e), Swaziland (156e), Gambie (155e), RDC (151e)

>> L’intégralité du classement de la liberté de la presse est disponible sur le site de Reporters sans frontières.

>> Lire aussi : l’édition 2013 du rapport de Reporters sans frontières

La situation de la liberté de la presse en Afrique (Rapport RSF 2014)

 

Participez au débat sur notre page Facebook :

 

_________________

Par Mathieu OLIVIER

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte