Agroalimentaire

Maroc : avec IFC, Zalagh lance un plan d’investissement de 31 millions d’euros

| Par Jeune Afrique
Zalagh souhaite passer de 1 718 employés directs à 1 900 d’ici à 2017.

Zalagh souhaite passer de 1 718 employés directs à 1 900 d'ici à 2017. © DR

IFC injecte 24 millions de dollars au capital de Zalagh Holding. De quoi financer le projet de développement et d’extension du groupe spécialisé dans l’exploitation avicole et le commerce céréalier par Zalagh Holding.

Pressentie depuis juillet dernier, validée début septembre, l’entrée de la Société financière internationale (IFC) au tour de table du marocain Zalagh Holding a été officiellement annoncée le 12 novembre. La filiale dédiée au secteur privé du groupe Banque mondiale va injecter 24 millions de dollars dans le capital du groupe avicole. Ces fonds, complétés par des crédits bancaires, lui permettront de financer son plan d’expansion à horizon 3 ans, dans un contexte de demande croissante de protéines de viande et de volaille.

Le projet de développement, qui se chiffre à 350 millions de dirhams (environ 31 millions d’euros), inclut « l’extension de la capacité de production en aliments composés pour animaux dans la région de Casablanca, l’accroissement des capacités de production de poussins et dindonneaux de chair dans les régions de Khémisset et d’Azemmour, et la construction de nouvelles fermes d’élevage de dindes et de poulets sur l’ensemble du territoire marocain », a souligné Zalagh dans un communiqué.

Lire aussi :

L’IFC prévoit d’investir 24 millions de dollars dans le marocain Zalagh Holding
Jérôme Cretegny : « L’aide au crédit des PME est une priorité »
L’IFC a investi 3,5 milliards de dollars en Afrique subsaharienne

« L’entrée d’IFC dans notre groupe vient conforter la stratégie que nous avons adoptée au cours des dernières années visant à consolider nos parts de marché dans un secteur en pleine croissance et à poursuivre parallèlement notre intégration. Au-delà de son apport en capital qui permettra de renforcer notre structure financière et d’appuyer notre programme de développement, IFC mettra à notre disposition son expertise et sa grande expérience en termes d’optimisation de la gouvernance d’entreprises et d’institutionnalisation de grands groupes familiaux », s’est réjoui Ali Berbich, président du directoire de Zalagh Holding.

Emplois

Selon les documents d’IFC mis en ligne en juillet dernier, le plan de développement devrait permettre à l’entreprise de passer de 1 718 employés directs à 1 900 d’ici à 2017 et devrait avoir des retombées positives sur d’autres secteurs de l’économie marocaine, notamment pour les fournisseurs de Zalagh. « Appuyer le développement de Zalagh Holding s’inscrit dans le cadre de notre effort de stimuler la création d’emplois et de favoriser la croissance durable dans les zones rurales du Maroc », a d’ailleurs déclaré Guy Ellena, directeur de la division industries manufacturières, agroalimentaires et de services d’IFC pour la région Europe du Sud et de l’Est, Asie centrale, Moyen-Orient et Afrique du Nord. « Nous sommes ravis de collaborer avec une société possédant une expérience aussi vaste et reconnue pour son impact sur les communautés rurales.

Fondé en 1974 par la famille Chaouni, Zalagh affichait un chiffre d’affaires de 5 milliards de dirhams en 2012 (environ 450 millions d’euros). Spécialisée à l’origine dans l’alimentation du bétail et de la volaille, la société n’a cessé d’élargir ses activités avec la création de filiales pour s’approvisionner en matières premières et le rachat de sociétés d’abattage, si bien qu’aujourd’hui Zalagh maîtrise toutes les étapes de la chaîne de production.

L’entrée d’IFC au capital de Zalagh a été accompagnée par la banque d’affaires Ascent Capital Partners et le cabinet d’avocats UGCC & Associés, conseils exclusifs de Zalagh Holding.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer