Agroalimentaire

Agroalimentaire : Castel et Lesieur unissent leurs forces en Afrique de l’Ouest

| Par Jeune Afrique
Sofiprotéol a enregistré un chiffre d’affaires de 7,3 milliards d’euros en 2012. DR

Sofiprotéol a enregistré un chiffre d'affaires de 7,3 milliards d'euros en 2012. DR ©

Le brasseur français Castel et Sofiprotéol, le propriétaire des huiles Lesieur, ont créé un holding commun, baptisé Copéol, pour se développer dans les huiles alimentaires en Afrique de l’Ouest.

Le marché bruissait de la rumeur depuis quelques mois, le mariage est désormais consommé. Jeune Afrique peut révéler en exclusivité que le groupe industriel Castel et Sofiprotéol, propriétaire des huiles Lesieur, ont discrètement créé un holding commun, baptisé Copéol, pour se développer dans les huiles alimentaires en Afrique de l’Ouest. Guy de Clercq, l’homme de Castel en Afrique, en a pris la présidence mais c’est un homme de Lesieur, Nicolas Brugvin, qui en est le directeur général. La nouvelle société compte déjà deux filiales : l’une en Guinée, pilotée par Tom Leyman, et l’autre au Sénégal, dirigée par Fabrice Bidault, l’ancien patron des brasseries Castel dans le pays.

Lire aussi :

Sénégal : l’huilier Novasen à l’arrêt
Sofiprotéol officiellement propriétaire de Lesieur Cristal
Dossier agro-industrie : comment l’Afrique peut devenir le grenier de la planète
Le Maroc donne un coup d’accélérateur à la filière oléagineuse
Côte d’Ivoire : Sifca, une stratégie bien huilée

Sous-région

Dans la sous-région, c’est donc un concurrent de poids pour l’ivoirien Sifca, principal producteur d’huile alimentaire, qui vient de naître. D’autant que Sofiprotéol, émanation du monde agricole français, ne se contentera pas d’importer, mais compte bien planter des oléagineux dans la région.

À Dakar, le nouvel acteur pèse déjà lourd puisqu’il a repris les actifs de Novasen, deuxième transformateur d’arachide du pays, qui était, comme ses confrères, en très grande difficulté financière.

Par ailleurs, en 2012, Sofiprotéol a racheté des activités de la Société sénégalaise des arachides de bouche et d’huiles (Senarh, 20 millions d’euros de chiffre d’affaires) à travers un holding, Oleosen, acquis avec Saipol (une autre filiale de Sofiprotéol) à hauteur de 30% chacun.

Afrique du Nord

Cette opération n’est pas la première alliance entre Castel et Sofiprotéol. En février 2012, les deux groupes s’étaient alliés pour racheter 41% et prendre le contrôle de l’huilier marocain Lesieur Cristal. La transaction d’un montant de 1,3 milliard de dirhams (environ 116 millions d’euros) avait eu lieu, elle aussi, à travers une société nouvellement créée, en l’occurrence Soprol, détenue respectivement à 80% et 20% par les deux entreprises.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer