Musique

Michael Jackson et l’Afrique

| Par APANEWS
Michaël Jackson et Nelson Mandela

Michaël Jackson et Nelson Mandela © DR

Michael Jackson s’est éteint jeudi à Los Angeles (Etats-Unis) à l’âge de 50 ans. Au cours de sa carrière, le roi de la pop avait développé des liens spéciaux avec l’Afrique.

La star internationale Michael Jackson vient de disparaitre subitement ce jeudi, au centre hospitalier universitaire de la ville de Los Angeles, à l’âge de 50 ans, provoquant l’émoi parmi des millions de fans du monde entier.

Avec Michael Jackson, disparait également un artiste qui avait développé des relations particulières avec l’Afrique. Par delà les différentes formes d’attraction et de relations particulières entre les fans africains et la star mondiale de la pop musique, c’est surtout l’impulsion de Michael Jackson dans la défense des causes africaines que l’on retiendra.

"We are the world"

En janvier 1985, au milieu d’une famine aiguë en Afrique, Michael Jackson prit la décision avec d’autres célébrités musicales de démarrer la campagne de collecte de fonds pour venir en soutien au continent d’où sont originaires ses ancêtres. Cette volonté prendra les formes d’une chanson devenue mythique intitulée “We are the world", "Nous sommes l’humanité”, en français .

Cet opus avait pour ambition d’une part de réunir des fonds pour lutter contre la famine en Afrique mais également de renforcer le sentiment d’urgence d’aider ceux qui souffrent à travers le monde, selon les mots de Quincy Jones, le producteur de cet album.

Cette chanson écrite par Michael Jackson et Lionel Richie et enregistrée en 1985 à Los Angeles avec la participation de célébrités comme Bruce Springsteen, Tina Turner, Steve Wonder, Diana Ross, Ray Charles, entre autres, restera comme une illustration de l’implication de Michael Jackson dans les causes africaines.

Tour d’Afrique

Au terme de cette aventure musicale, marquée par des concerts, plusieurs centaines de millions de dollars avaient été collectés au bénéfice de l’Afrique, malgré des controverses de tous ordres.

Par delà l’opération d’aide aux victimes de la famine en Afrique, Michael Jackson a également visité de nombreux pays africains, en compagnie de ses frères et sœurs comme le Sénégal, le Gabon, l’Égypte, la Côte d’Ivoire, la Tanzanie, notamment, au cours d’une tournée marathon au début des années 90.

Cette tournée aura légué à la postérité cette cérémonie au cours de laquelle, dans la bourgade de Krindjabo, le chef traditionnel des Agnis de Côte d’ivoire, avait decerné à un Michael Jackson, très ému, un titre de noblesse, sous l’arbre sacré des Agnis.

Lutte contre le sida en Afrique

En avril 2004, Michael Jackson se rend au Capitole, à Washington, pour tenter de remobiliser la communauté internationale et les législateurs américains dans la lute contre le SIDA en Afrique, malgré une polémique sur le timing de cette visite.

Au cours de cette visite, il avait reçu une distinction de la part de l’association des épouses des ambassadeurs africains accrédités à Washington. Michael Jackson restera certes un homme très controversé, mais également un artiste qui a restitué à la musique noire américaine ses lettres de noblesse durant de nombreuses décennies.

 

Vidéo de Michael Jackson en Afrique en 1992 

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte