Politique

Un parti dissident de l’ANC dévoile son logo

Le plus jeune parti en Afrique du Sud, le Congrès du peuple (Cope) est prêt à se joindre à la course pour les prochaines élections, a annoncé le vice-président du parti, Mbhazima Shilowa.

Par
Mis à jour le 18 novembre 2008 à 09:19

« Oui nous allons disputer une élection », a déclaré à la presse à Johannesburg Shilowa lors du lancement du logo et des couleurs du Cope. « Au moment où nous parlons, nos instances sont en place pour se tenir prêtes à disputer les élections où elles auront lieu", a-t-il indiqué, faisant allusion aux prochaines élections partielles et l’élection nationale qui auront lieu l’année prochaine dans le pays.

Il a souligné que le logo, un cercle traversée par une flèche et comprenant d’autres couleurs du drapeau national est le fruit d’un travail collectif émanant de plusieurs propositions soumises au parti. On s’attendait à ce qu’il y ait une objection au logo et au nom de Congrès que le parti avait choisi d’intégrer à son nom, a-t-il précisé. « Nous ne voyons rien de mal à ce que le Congrès national africain émette une objection car cela fait partie du processus de la Commission électorale indépendante qui prévoit des objections », a-t-il lancé.

Le terme Congrès n’appartient à aucun parti mais à la nation et même si l’expression Congrès du peuple qualifie un événement qui s’est produit en 1955, date de l’adoption de la Charte de la liberté, il n’appartient à aucune organisation, a martelé le président du parti, Terror Lekota. « Ni la Charte de la liberté, encore moins le Congrès du peuple n’appartiennent à une organisation donnée. . . Ils appartiennent à l’Afrique du Sud dans son ensemble. Nous irons aux élections en tant que Congrès du peuple », a-t-il martelé.

Mluleki George l’organisateur national et trésorier du parti a souligné que des milliers de personnes avaient déjà rejoint la structure et d’autres sont attendues d’ici son lancement officiel le 16 décembre.