Culture

Assassinat d’un journaliste de Radio Okapi à Bukavu (Est de la RDC)

APA-Kinshasa (RDCongo) Un journaliste de radio Okapi, une station parrainée par la Mission de l’ONU en RDC (MONUC), a été assassiné vendredi soir par des inconnus à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu (Est de la RDC), a appris APA samedi de source sure.

Par
Mis à jour le 22 novembre 2008 à 16:14

Didace Namujimbo a été abattu d’une balle tirée dans la tête à quelques mètres de chez lui alors qu’il rentrait à son domicile, selon un communiqué de la Fondation Hirondelle, qui gère Radio Okapi en partenariat avec la MONUC. « On n’a aucune indication sur l’auteur de cet assassinat, sur ses mobiles, ni sur le ou les commanditaires éventuels », souligne La Fondation qui se dit « profondément choquée par ce crime odieux » d’un journaliste d’une radio qui, « par la qualité de son travail d’information à la population congolaise, joue un rôle essentiel dans la lutte contre les violences et l’arbitraire, notamment dans l’Est du Congo ». La Fondation Hirondelle condamne avec la plus grande fermeté l’assassinat de Didace Namujimbo et demande que tous les moyens soient mis en œuvre pour identifier rapidement son ou ses auteurs La MONUC se dit consternée et promet de mettre ses services compétents à la disposition des services de sécurité et judiciaires de la RDC pour les assister dans la recherche des auteurs de ce crime. Journaliste en danger, (JED), la principale organisation congolaise de défense des droits des journalistes, exprime « un double sentiment de révolte et, en même temps, d’impuissance par rapport à ce qui nous apparaît aujourd’hui comme la mort programmée des journalistes ». Didace Namujimbo est le deuxième journaliste de Radio Okapi assassiné à Bukavu, après Serge Maheshe, abattu le 13 juin 2007 dans des circonstances analogues, rappelle le communiqué de la Fondation Hirondelle qui note que le procès des assassins présumés de Serge Maheshe n’a pas permis d’identifier les responsables de cet assassinat.